Modulation du stress oxydant intracellulaire par des facteurs infectieux et métaboliques : implication dans la prolifération / mort cellulaire des cellules vasculaires au cours de l’athérosclérose

par Anne-Valérie Cantero

Thèse de doctorat en Physiopathologie cellulaire, moléculaire, et intégrée

Sous la direction de Anne Nègre-Salvayre.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Intracellular oxydant stress modulation by infectious and metabolics factors during death and vascular cells in atherosclerosis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous étudions dans ce travail l’influence des facteurs métaboliques ou infectieux sur la génération d’ERO et les conséquences sur le fonctionnement cellulaire (prolifération, apoptose) dans les cellules vasculaires. La prolifération cellulaire en réponse à une altération du tissu vasculaire est un procédé qui peut participer à la réparation cellulaire de l’altération cellulaire et stabiliser la plaque athéromateuse. Nous montrons que l’infection par C. Pneumoniae module la mort cellulaire des cellules endothéliales induite par les LDLox en favorisant une nécrose cellulaire. Nous étudions l’effet de produits d’oxydation lipidique et glucidique sur la prolifération des cellules musculaires lisses induite par le PDGF Ces travaux apportent des éléments nouveaux sur le rôle des ERO et des produits d’oxydation issus de leur génération, dans l’homéostasie cellulaire (prolifération/inhibition de prolifération, apoptose/nécrose) et leurs implications dans la physiopathologie de l’athérosclérose

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (106 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 90-106

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30158
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.