Etude de l'influence du paysage sur la dispersion du chevreuil (Capreolus capreolus) en milieu fragmenté

par Aurélie Coulon

Thèse de doctorat en Ecologie des populations

Sous la direction de Mark Hewison et de Jean-François Cosson.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La dispersion est un trait d’histoire de vie qui joue un rôle déterminant sur le fonctionnement des populations. La plupart des espèces sauvages évoluant dans des paysages hétérogènes, il est important de comprendre comment les différents éléments constitutifs de ces paysages influencent les mouvements de dispersion et déterminent la connectivité entre les différentes taches de ressource. Cette étude s’est attachée à traiter cette problématique sur une population de chevreuils de Haute-Garonne, évoluant dans un paysage agricole hétérogène caractérisé par la fragmentation de l’habitat boisé. La combinaison d’analyses de mouvements de 20 individus équipés de colliers GPS et de l’organisation des flux de gènes au sein d’un échantillon de plus de 1000 individus génotypés sur 11 microsatellites a permis de traiter de façon complémentaire différents aspects de cette question. Il a ainsi été mis en évidence que la dispersion se fait préférentiellement le long des corridors boisés, et que les éléments associés à des dérangements potentiels (habitations, routes) sont évités au cours des déplacements. La présence cumulée de canaux, de l’autoroute A64 et de la Garonne au sein de la zone limite les mouvements de dispersion de part et d’autre et affecte la structure génétique de la population. L’intégration des différents résultats obtenus dans cette étude dans un modèle spatialement explicite individus-centré devrait permettre des applications intéressantes en termes d’analyse de connectivité du paysage et de délimitation d’unités de gestion.


  • Résumé

    Dispersal is a crucial life history trait in population functioning. As most wild species live in heterogeneous landscapes, it is important to understand how the different elements constituting these landscapes influence dispersal movements and determine connectivity between resource patches. It is the goal of this study, realised on a roe deer population inhabiting a rural landscape of Haute-Garonne (south-western France), characterised by its fragmented wooded habitat. The combination of analyses of movements of 20 individuals fitted with GPS collars and of gene flow organisation within a sample of more than 1000 individuals genotyped at 11 microsatellites enabled to study in a complementary way different aspects of the question. We showed that dispersal occurs preferentially along wooded corridors and that elements associated with potential disturbances (buildings, roads) are avoided during movements. The cumulative presence of canals, a highway and the Garonne river limits dispersal movements between the two areas they delimit and affects population genetic structure. Integrating the different results of this study in a spatially-explicit individual-based model should allow interesting applications for landscape connectivity analysis and management units definition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (195 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 147-154

Où se trouve cette thèse ?