Précurseurs adipocytaires et adipocytes humains d’origine médullaire et sous-cutanée : rôle dans l’hématopoïèse

par Jill Corre

Thèse de doctorat en Physiopathologie

Sous la direction de Patrick Laharrague.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Adipocyte precursors and human bone marrow and subcutaneous : role in hématopoiesis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La régulation de l’hématopoïèse est sous la dépendance d’un microenvironnement stromal. Peu de travaux ont porté sur les adipocytes médullaires, qui représentent pourtant la population cellulaire non hématopoïétique la plus abondante de la moelle osseuse chez l’homme adulte normal. Longtemps considérés comme un simple élément de remplissage, les adipocytes médullaires semblent pourtant jouer un rôle dans l’hématopoïèse, essentiellement par le biais d’une sécrétion de protéines de matrice, de cytokines et de facteurs de croissance. Grâce à un système de co-culture de progéniteurs hématopoïétiques CD34+ ensemencées sur un stroma adhérent constitué d’adipocytes, nous montrons que les adipocytes médullaires, comme leurs précurseurs les cellules souches mésenchymateuses, sont capables de supporter la différenciation complète myéloïde et lymphoïde B. Ces résultats confirment que les adipocytes médullaires sont impliqués de manière active dans la régulation de l’hématopoïèse. Au cours de ces dernières années, le statut du tissu adipeux blanc sous-cutané a évolué : il n’est plus considéré comme un simple réservoir énergétique, mais comme un tissu sécrétoire impliqué dans les grandes régulations hormonales de l’organisme. Le tissu adipeux blanc, doué d’une grande plasticité, possède un compartiment de cellules souches de type mésenchymateux appelées ADSC, suscitant un intérêt considérable pour leur potentiel thérapeutique. Ces adipocytes non médullaires secrètent également des cytokines et des facteurs de croissance susceptibles de participer à l’hématopoïèse. Des travaux réalisés dans le laboratoire ont montré que l'injection de cellules dérivées des tissus adipeux permettait de reconstituer l'hématopoïèse de souris irradiées. Avec le même système de co-culture, nous démontrons ici la capacité de soutien hématopoïétique des adipocytes sous-cutanés et de leurs précurseurs, les ADSC. Ces données originales complètent la caractérisation des composants des tissus adipeux et soulèvent des hypothèses sur l'éventuelle contribution des dépôts adipeux à l'homéostasie hématopoïétique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (88 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 75-88

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.