Expression génique au cours de la différenciation de l’épiderme humain

par Eve Toulza

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire et cellulaire du développement

Sous la direction de Marina Weber Vivat.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La fonction barrière de l’épiderme est assurée par les cornéocytes, cellules anucléées, intercohésives, entourées d’un milieu riche en lipides. Les éléments constitutifs de ces cellules, ainsi que les enzymes qui régulent leur détachement au cours de la desquamation, sont principalement synthétisés par les kératinocytes granuleux qui constituent la couche cellulaire sous-jacente. La production d’une banque de 22 000 EST à partir de kératinocytes granuleux isolés d’épiderme humain normal a permis d’identifier par bioanalyse 3387 gènes transcrits par ces cellules. Parmi 36 gènes spécifiques de ce stade de différenciation, la dermokine (DMKN), codant pour une protéine de fonction inconnue, et l’Alpha 2-Macroglobulin-Like 1 (A2ML1), qui code pour un nouvel inhibiteur de protéases, ont été caractérisés. Ces résultats ouvrent la voie à la caractérisation de nouvelles protéines de la différenciation kératinocytaire, susceptibles de constituer des cibles pharmacologiques en pathologie cutanée.

  • Titre traduit

    Gene expression in the late steps of human epidermis differentiation


  • Résumé

    The barrier function of epidermis is provided by corneocytes, strongly interconnected cells surrounded by a lipid-rich matrix. Their constituents, as well as enzymes regulating their release leading to desquamation, are mainly produced by keratinocytes of the subjacent granular layer, the granular keratinocytes. The production of a 22 000 EST library, starting from granular keratinocytes of human normal epidermis, and their bioanalysis led to identification of 3387 genes transcribed in these cells. Among 36 genes that were specific for this stage of differentiation, dermokine (DMKN) encoding a protein with unknown function, and Alpha 2-Macroglobulin-Like 1 (A2ML1), enconding a new protease inhibitor, have been characterized. This work paves the way for description of additional genes involved in keratinocyte differentiation, as so many potential pharmacological targets in cutaneous pathology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (282 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 259-282

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30122
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.