Dynamique de fragmentation d'agrégats de gaz rares monochargés en phase gazeuse et à l'intérieur de nanogouttes d'hélium

par David Bonhommeau

Thèse de doctorat en Physique de la matière

Sous la direction de Nadine Halberstadt et de Alexandra Viel.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Fragmentation dynamics of singly-charged rare-gas clusters in the gas phase and within helium nanodroplets


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l'étude théorique de l'effet de nanogouttes d'hélium, qui présentent la particularité d’être superfluides à la température très basse à laquelle elles sont formées (0. 4 Kelvins), sur la dynamique de fragmentation d’agrégats de gaz rares ionisés par impact électronique. La dynamique de Nen+, Arn+ et Krn+ (2 £ n £ 14) est déterminée par une méthode mixte classique-quantique dans un potentiel semi-empirique (DIM). Deux modèles ont été utilisés pour traiter l'effet de l'hélium sur la fragmentation. Dans le premier, l'hélium est modélisé par une force de friction. Dans le second, les atomes d'hélium sont traités explicitement par dynamique classique adiabatique sur des surfaces de potentiel modifiées pour prendre en compte leur grande énergie de point zéro. Les résultats sont comparés aux résultats expérimentaux existants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-167

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30102
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.