Imagerie fonctionnelle et syndromes extrapyramidaux

par Pierre Payoux

Thèse de doctorat en Rayonnements et imagerie en médecine

Sous la direction de Jean-Paul Esquerré et de Olivier Rascol.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Les études d'activation en TEP ou en IRMf permettent de faire une cartographie fonctionnelle du cerveau. La modulation des activités corticales pourrait être due à l'existence de systèmes activateurs sélectifs, le dysfonctionnement de ces derniers pourrait expliquer des anomalies des activations souvent mises en évidence dans les pathologies motrices. L'objectif de ce travail est de montrer la diversité des mécanismes d'activation chez des sujets atteints de syndrome extrapyramidal. Sur un plan strictement moteur nous avons ainsi étudié l'activation corticale chez des sujets atteints par une maladie de parkinson idiopathique (MPI) traités par stimulation cérébrale profonde. Nous nous sommes également intéressés à l’activation motrice cérébrale chez des patients présentant une atrophie multi systématisée (MSA). Ces résultats ont été confrontés avec ceux de patients atteints d’une MPI et ceux de sujets normaux. Nous nous intéressons également à l’étude de l’activation motrice dans d’autres types de pathologies extrapyramidales non primitives comme le syndrome parkinsonien moteur induit par les neuroleptiques (NL) chez le schizophrène. Enfin, l’étude d’activation peut également porter sur d’autres symptômes présents chez les sujets atteints de syndrome extrapyramidal et nous avons étudié en particulier l’activation liée à la douleur. Ces travaux ont permis de souligner la place centrale des ganglions de la base dans la modulation de la motricité tout en intégrant des dimensions affectives et motivationnelles. Les traitements, lorsqu'ils sont efficaces, peuvent faire appel à des réseaux extra-striataux et en particulier un circuit cortico cérébelleux plus que frontal mesial.

  • Titre traduit

    Functional imaging and parkinsonism


  • Résumé

    Activation studies using PET or fMRI allow to describe a functional cartography of the brain. The modulation of cortical activity might be due to the presence of selective activator systems, the dysfunction of which could explain the activation abnormalities often highlighted in motor disorders. The objective of this work is to describe the variety of the mechanisms of activation encountered in extrapyramidal patients. From a strictly motor point of view, we thus studied the cortical activation in subjects with idiopathic Parkinson's disease (PD) treated by deep brain stimulation. We also studied cerebral motor activation in patients presenting with Multi Systemic Atrophy. These results were confronted with those of patients with PD and normal subjects. We also investigated non degenerative extrapyramidal diseases such as the parkinson's syndrome induced by neuroleptics in schizophrenia. Finally, the study of activation may not only address movements disorders. Thus we studied activation related to pain which is another component of Parkinson's disease. This work points out the predominant involvement of basal ganglia in the modulation of motricity while integrating emotional and motivational dimensions. The treatments, when they are effective, can involve extra-striatal networks and in particular cortico-cerebellar rather than frontal mesial.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (139 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 118-123

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30092
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.