Complexes dinucléaires ruthénium-cyanamides : composés modèles pour l'étude de la communication électronique à longue distance

par Muriel Fabre

Thèse de doctorat en Chimie moléculaire

Sous la direction de Jacques Bonvoisin et de Jean-Pierre Launay.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Ruthenium-cyanamide dinuclear complexes : models compounds for the study of long distance electronic communication


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une famille de complexes dinucléaires [{Ru(tpy)(thd)}2(µ-L)] (où tpy = 2,2'-6',2''-terpyridine, thd- = 2,2,6,6-tétraméthyl-3,5-heptanedionate et L est un ligand pontant symétrique de type phénylcyanamide), choisis comme modèles pour l'étude de la communication électronique à longue distance, a été synthétisée par des méthodes modernes de couplage. Les études expérimentales et théoriques effectuées sur le complexe le plus court de cette famille ont mis en lumière la non-innocence du ligand dicyanamidobenzène. Pour les quatre autres complexes - dont la distance métal-métal varie entre 16,0 et 25,1 Å - les paramètres de couplages électroniques et magnétiques, dans les formes à valence mixte RuII-RuIII et homovalentes paramagnétiques RuIII-RuIII respectivement, ont pu être déterminés. On retrouve une décroissance exponentielle de ces deux paramètres avec la distance métal-métal mais la relation observée entre ces deux paramètres n'est pas celle prédite par la théorie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (219 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. à la fin des chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30075
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.