Processus de colonisation des prairies permanentes par le frêne (Fraxinus excelsior L. ) et conséquences sur la biodiversité : le cas de la zone périphérique du Parc national des Pyrénées

par Marie-Pierre Julien

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Gérard Balent.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Colonization processus of species of permanent grasslands by ash (Fraxinus excelsior L. ) and consequences on biodiversity : the case of the peripherical area of Pyrenees National Park


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le frêne, espèce autrefois utilisée dans les systèmes pastoraux de montagne, est devenu une espèce colonisatrice des prairies du Parc National des Pyrénées. Ce travail a permis d'identifier les facteurs jouant sur les processus de colonisation et d'en évaluer l'impact sur la biodiversité. La fauche ou un pâturage intensif agissent directement sur les plantules en les détruisant. L'abandon ou le passage de la pression de pâturage au dessous d'un seuil facilite indirectement son établissement. Toutefois ces modifications de pratiques ne permettent pas de rendre compte de l'ensemble du phénomène de colonisation. L'omniprésence du frêne dans le paysage et la particularité de ses traits de vie renforcent son pouvoir colonisateur. La composition des communautés des carabes est profondément modifiée le long du gradient de colonisation. La plupart des espèces prairiales disparaissent mais les jeunes peuplements de frêne issus de la colonisation abritent des espèces qui leur sont spécifiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (254 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 252-254

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30060
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.