Le dégoût hystérique et l’inappétence obsessionnelle

par Marie-France Joseph

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychopathologie

Sous la direction de Michel Lapeyre et de Marie-Jean Sauret.

Soutenue en 2006

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Selon la clinique et la doctrine psychanalytiques, la structure en tant qu’elle est liée au postulat du signifiant affecte le corps. Le dégoût ne trouve pas à se loger dans le corps dont le propre est d’habiter le langage. Réserve de substitution signifiante, l’affect signale une décharge de la pensée comme "événement de corps" de la langue de l’inconscient. L’anorexique hystérique revendique son désir comme goût à : rien. Jouissant de la privation, il vomit le corps sexué comme touche du réel. Contourné par l’obsession de la mort, le dégoût devient inappétence générale. Sous la pression des ruminations, comme dialecte de l’hystérie, l’inappétence forme une jouissance de la rétention des matières, entre paresse et lâcheté morale. Elle est abomination de la castration comme touche de la mort. Mode de défense contre le désir, dégoût et inappétence constituent un enjeu entre insatisfaction ou impossibilité, dénonçant la faille du corps et de sa jouissance, liée aux effets du "parlêtre".

  • Titre traduit

    Obsessional inappetence and hysteric disgust


  • Résumé

    According to psychoanalytical doctrine and clinical practice, structure affects the body insofar as it remains linked to its axiomatic role as signifier. Disgust has no place in the body, whose function is to incarnate language. As an expressive fallback, the affect reports a triggering of the thought process as a "body event" of unconscious language. The hysteric anorexic expresses desire as taste for nothing. Exulting in deprivation, the anorexic vomits the sexual body as contact with reality. Surrounded by an obsession with death, disgust becomes general inappetence. Under pressure from rumination, as a dialectal expression of hysteria, inappetence becomes an exultation in retention of matter, midway between sloth and moral cowardice. It constitutes abhorrence of castration as contact with death. As a line of defence against desire, disgust and inappetence represent a battle-ground between dissatisfaction and impossibility where the body's weakness and gratification, associated with the effects of spoken existence, stands condemned.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (311 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 298-300

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean-Jaurès. Centre de ressources de psychologie Louise Michel.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B10.580

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.