Du dispositif d’images comme respiration entre soi et le monde

par Stéphanie Teyssié

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Dominique Clévenot.

Soutenue en 2006

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Élaborée autour d’une pratique plastique de dispositifs d’images, proposant la mise en scène de photographies de corps, projetées dans l’obscurité et s’enchaînant l’une à l’autre pour échapper à la fixité de leur matière, dans un mouvement propice à retrouver celui de la vie, cette réflexion porte essentiellement sur la question du temps. C’est en envisageant la vie de chacun comme un processus en marche, trop lent pour être perçu à l’œil nu, que m’a été révélée cette possibilité plastique de la donner à voir en saisissant les drames de l’instabilité et de la fragilité de l’image photographique, et par la même la nôtre. Véritable itinéraire Proustien de la reconstruction d’un passé où la nostalgie inévitable se mêle à une lueur d’espoir, celle d’un temps retrouvé, celle d’un second souffle, d’une nouvelle respiration entre soi et le monde, mon travail figure le temps du battement, de la reprise, l’enchevêtrement de l’être avec autrui, de l’être et de l’espace, de l’être et du temps.

  • Titre traduit

    The lay-out of images as a breath between oneself and the world


  • Résumé

    Carefully worked out around in plastic forms of images – shaped and modelled on body photographs projected in the dark and tied together to escape the solidity of their forms – moving to find life – this reflexion essentially bears upon the problem of time. It is imagining someone’s life like a movement too slow to be seen by the naked eye, that has shown to me this artistic possibility to show it with all the dramatic instability and fragility of a photographic representation, and by the same our own. A true Proustian voyage of the reconstruction of the past where inevitably nostalgia meets with a glimmer of hope, as time is regained, as a second coming, and another breath between oneself and the world, my work symbolizes the beating of time, of the renewal, the entanglement of one with another, of one with space, of one with time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (280 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 271-280

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3962
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.