La participation populaire : exclusions et affirmations dans les Andes de Bolivie

par Fernando Antezana Urquieta

Thèse de doctorat en Études latino-américaines

Sous la direction de Thierry Linck et de Geneviève Cortes.

Soutenue en 2006

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Les processus de décentralisation sont partout d'actualité. L'Etat bolivien a impulsé dans les années 1990 une décentralisation, via la municipalisation. Parallèlement, la participation populaire fût l'orientation forte d'une politique de lutte contre la pauvreté donnant lieu, par la même occasion, à une actualisation des relations Etat/société. Dans ce contexte, les espaces ruraux boliviens vivent un moment historique, puisqu'il reçoivent désormais des subsides de l'Etat pour la prise en charge de leur développement. La thèse interroge ainsi le changement social, culturel et territorial qui se donnent à voir dans ces espaces depuis une quinzaine d'années, sous l'effet de l'application de la loi de Participation Populaire. Elle tente de montrer, en particulier, la manière dont les paysans traduisent, réinterprètent et " resignifient " la loi à partir de leur propres représentations, mondes et pratiques de vie. Deux municipes du département de Cochabamba, au sœur du piedmont andin bolivien (Bolivar et Tacopaya), constituent le laboratoire d'observation et d'analyse des nouveaux espaces sociaux générés par la décentralisation. De part leur présence et intervention dans la sphère politique local, les paysans s'introduisent désormais, avec leurs représentations et revendications propres, dans le champ d'action de l'Etat, historiquement raciste et excluant. Il s'agit, en d'autres termes, d'une profonde transformation des relations de pouvoir qui marque une rupture avec le temps long de l'histoire du pays, une sorte d'ajustement de " l'apartheid " politique et culturel bolivien. La Bolivie, et plus encore la société paysanne andine, oscille plus que jamais entre exclusion sociale et affirmation identitaire.

  • Titre traduit

    Popular Participation : social exclusion and identity affirmation in the Bolivian Andean region


  • Résumé

    The decentralization of the Bolivian state, during the 1990's has emphasized the municipal level, implemented through the Popular Participatory Law, a dispositive to actualize the relationship between State and society, as part of an anti poverty policy. In this context, the rural areas of the country live a historical period, receiving financial support from the State to implement development processes. The research puts into question the social, cultural, and territorial changes in those spaces, after twelve years of popular participation. The research shows how the peasants and indigenous translate, reinterpret and modify the law, from their own representations, practices and life worlds. Two Cochabamba's rural municipalities, placed in the highlands of the Bolivian Andean region (Bolívar and Tacopaya) are object of observation and analysis as expression of these new social spaces generated by decentralization. It is argued that peasants and indigenous articulate and intervene in the new local political scenarios and the state action field, historically racist and exclusive, with their own representation, promoting a deep transformation of the relationships of power and marking a rupture with the long history of the country and the Bolivian political and cultural apartheid. Bolivia, particularly the peasant and indigenous Andean society, today oscillate between the social exclusion and the identity affirmation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (293 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 258-279

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.