La propension à demander pardon : composantes et relations avec des dimensions psychologiques

par Stéphanie Chiaramello

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Maria Térésa Muñoz Sastre.

Soutenue en 2006

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette recherche concerne la propension à demander pardon. L'objectif se centre sur les composantes de la propension à demander pardon et sur les relations de celle-ci avec des dimensions psychologiques/traits de personnalité chez le grand public. Trois grandes dimensions sont apparues comme des composantes de la propension à demander pardon : le blocage de la demande de pardon, la volonté inconditionnelle de demander pardon, la demande de pardon sous conditions personnelles et sociales. La colère état s'est révélée être un agent de la mise sous conditions de la demande de pardon et la colère trait s'est constituée comme un agent du blocage de la demande de pardon. Le cynisme s'est présenté comme un élément du blocage de la demande de pardon et de la demande de pardon sous conditions. La personnalité paranoïaque est le principal acteur du blocage de la demande de pardon. La volonté de pardon, en tant qu'offensé, agit favorablement sur la volonté inconditionnelle de demander pardon, en tant qu'offenseur. La sensibilité aux circonstances personnelles et sociales du pardon a un effet sur la demande de pardon sous conditions personnelles et sociales. Le ressentiment durable en tant qu'offensé, est lié au blocage de la demande de pardon en tant qu'offenseur. L'ouverture est liée négativement au blocage de la demande de pardon tandis que l'agréabilité a une relation positive avec la volonté inconditionnelle de demander pardon. L'anxiété trait, l'anxiété état, les motivations religieuses intrinsèques, le névrosisme, la conscience, l'extraversion, l'orientation temporelle, la crainte de la punition et l'autopunition n'ont pas d'impact sur la propension à demander pardon. Les variables différentielles telles que l'âge, le genre et le niveau d'étude ne jouent pas de rôle déterminant auprès de la propension à demander pardon.

  • Titre traduit

    Propensity to seek forgiveness : components and relations with psychological dimensions


  • Résumé

    This research concerns propensity to seek forgiveness. The main goals are the components of the propensity to seek forgiveness and the relations between psychological dimensions psychological/traits of personality in the general public. Three main dimensions were described as components of the propensity to seek forgiveness : the blocking of the seeking forgiveness, the unconditional willingness to seek forgiveness, the seeking of forgiveness under personal and social conditions. Anger state has appeared to be an agent in adding conditions to the seeking of forgiveness whereas anger trait has appeared to be an agent in blocking the seeking of forgiveness. Cynicism is known as an element to block the seeking of forgiveness and as an element to seek forgiveness under conditions. The paranoid personality style is the main actor in the blocking of the seeking of forgiveness. The willingness of forgiveness, as offended person, acts in a positive way in the unconditional willingness to seek forgiveness as offender. The sensibility regarding the personal and social circumstances of the act of forgiving has an influence on the seek of forgiveness under personal and social conditions. The durable resentment, as an offended person, is directly linked to the blocking of the seeking of forgiveness, as an offender. Openness has a negative relation with the blocking of the seeking forgiveness whereas agreeableness has a positive relation with the unconditional willingness to seek forgiveness. Anxiety trait, anxiety state, intrinsic religious motivations, neuroticism, conscientiousness, extraversion, temporal orientation, the fear of punishment and self-punishment have got no impact on the propensity to seek forgiveness. Differential variables like age, gender and level of study do not have a determining role on the propensity to seek forgiveness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 152-173

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean-Jaurès. Centre de ressources de psychologie Louise Michel.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B10.578

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.