L'équivoque de la simplicité : une approche des arts de la scène en France autour de l'an 2000

par Hélène Harmat

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Arnaud Rykner.

Soutenue en 2006

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    A partir d'une observation des pratiques actuelles de la scène (danse et théâtre), je me suis interrogée sur l'ambivalence fondatrice du processus créatif : celui-ci articule en effet la construction d'un langage individuel et la volonté de renouer avec une universalité du sens. Quels sont les regards ou les langages qui parviennent à créer une résonance juste avec ce qui nous échappe, à faire ressentir, par-delà la diversité, une simplicité initiale – et cela sans être réducteurs ? Cette question dépasse largement le thème de la création scénique, mais elle s'y cristallise, et le théâtre constitue un lieu privilégié pour son exploration. L'imaginaire de la simplicité s'y décline selon deux approches différentes : la première, tributaire d'une pensée dualiste, tend à créer une vision univoque de la réalité, en s'exprimant par alternatives et par substitutions. La deuxième cherche à mettre en évidence l'ambivalence du réel sans la gommer, en privilégiant les procédés de surimpression et les contradictions assumées ; elle désigne un art où les dispositifs se creusent, délivrant un surplus de sens au moment même où ils menacent de disparaître. Cette "équivoque simplicité" permet de renouveler le rapport entre individu et collectivité, et de redéfinir nos modes de connaissance du réel. Elle désigne une approche à la fois esthétique, politique et philosophique qui imprègne la pensée contemporaine.

  • Titre traduit

    The ambiguity of simplicity : an approach to scenic arts in France about the year 2000


  • Résumé

    Starting from an observation of today's scenic practices (dance and theatre), I was led to ponder upon the basic ambivalence of the creative process, which, indeed, establishes a link between the construction of an individual language and the desire to revive universal significations. What kind of glance, what kind of language manages to start resonating in us the right overtones of what we do not perceive consciously, to make us feel, beyond diversity, an original simplicity--without being for all that over-simplistic ? This question clearly reaches far beyond the theme of scenic creation, but it crystallizes in it, and the theatre is a privileges place where we can examine it. The imagination of simplicity can be tackled in two different ways : the former one, which is based upon dualistic thinking, tends to create an unequivocal vision of reality, expressing itself through alternatives or substitutions ; as for the latter one, it attemps to reveal the ambivalence of reality without erasing it, preferring superimposing procedures and accepted contradictions ; it proposes an art in which devices fall back, releasing extra significances the very instant they threaten to disappear. This "equivocal simplicity" enables the relationship between the individual and the community to be relevant again and it makes it possible for us to readjust the definition of our methods for apprehending reality. It indicates a simultaneously aesthetic, political and philosophical approach which contemporary thinking is thoroughly imbued with.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (324 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 303-324

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.