Subversion sexuelle et textuelle dans les nouvelles d'Angela Carter : étude d'une écriture en quête d'être

par Marie-Lise Assier

Thèse de doctorat en Cultures anglo-saxonnes

Sous la direction de Françoise Besson.

Soutenue en 2006

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette étude porte principalement sur l'adéquation des idées exprimées par Angela Carter dans ses écrits théoriques (Shaking a Leg) avec leur mise en œuvre dans les nouvelles (Burning your Boats). Son intérêt réside dans le caractère subversif de cette écriture qui traverse littéralement les genres. Le thème majeur de la thèse touche à l'identité profonde de la femme, une fois dépouillée de ce qui l'habille artificiellement et hypocritement. Notre enquête sur le sujet sexuel et sur le sujet textuel s'opère à partir de le femme-écrivain qu'est Angela Carter. Son entreprise de démythologisation fait l'objet d'un gros chapitre car dans la déconstruction des mythes se trouve la révélation de dispositifs coercitifs mais également la possibilité d'autres façons d'être. Notre cadre théorique s'efforce de cerner la distance humoristique propre à Angela Carter dans la théâtralisation poussée de certaines de ses versions différées. Sa maîtrise subtile de diverses esthétiques nous entraîne à explorer dans son écriture aussi bien le baroque le plus débridé que l'extrême stylisation nippone. L'analyse de la subversion permet d'accéder à d'autres sens possibles des rapports humains et à élaborer une éthique plus autonome du sujet. Notre conclusion doit conduire à une ouverture sur l'être du désir textuel et sexuel.

  • Titre traduit

    Textual and sexual subversion in Angela Carter's short stories : study of a writing in quest of being


  • Résumé

    Our study on Angela Carter aims at showing how she put in her fictional writings the ideas defended as a committed female writer. Her metaphorical writing has been studied here in its transexuality and transtextuality, mainly in the collections Burning your Boats (her collected short stories) and Shaking a Leg (her non-fictional writings). Myths of all kinds have killed the true nature of our beings instilling and crystallizing in us stereotyped images of ourselves. So, we analyse here the different representations women are supposed to embody and the way Angela Carter demythologized these conceptual images created by a patriarcal order to maintain women into submission. Beyond the social and grotesque performance of sexual oppositions, we suggest that language can be used as a performative weapon to create new visions of women and men. Consequently, relationships can thus be approached, no longer through frustration, but through a more genuine and personal desire. We should be the creators of our narrative identities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (538 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 525-538

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.