Une forme notoire de sexualité secrète : chronique territoriale du désir entre hommes dans le sud de la France

par Laurent Gaissad

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Tarrius.

Soutenue en 2006

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    D'inspiration compréhensive et phénoménologique, cette thèse décrit les contextes de la drague sexuelle entre hommes et de la prostitution en terme d'espace, de temps et de mobilités. Les données ethnographiques recueillies dans l'espace public au sud de la France et à Barcelone sur une décennie (1995-2005), contredisent la catégorisation de l'identité sexuelle et conjugale propre aux recherches sur le sida, et confrontent la sociologie urbaine à une anthropologie du secret. L'examen des transitions d'une situation à l'autre, et des interactions sur les lieux de l'action révèle des " territoires sexuels " qui débordent les nuits urbaines, s'articulant aux emplois du temps diurnes routiniers. Leurs transformations rapides en ville, ou leur inscription ancienne aux confins des cadastres à la campagne, posent un problème de localisation et de durée, en partie résolu ici par la notion de " déplacement " psychique et identitaire, comme recherche de transformations transitoires de soi.

  • Titre traduit

    A notorious form of secret sexuality : territorial chronicle of men-to-men desire in the South of France


  • Résumé

    Following phenomenological and comprehensive perspectives, this doctoral dissertation describes the contexts of men-to-men cruising for sex and sex work focussing on space, time and mobility. Ethnographic data collected in public spaces located in the south of France and Barcelona over a decade (1995-2005) challenge AIDS research categorization in term of sexual identity and marital status, and confront urban sociology to an anthropology of secrecy. Examining transitions from a place to the other and interactions where the action is, reveals “sexual territories” that extend beyond urban night scenes, articulating with daily timetable and routines. Rapidly transforming in the city, or anciently located on cadastral borders in the countryside, they raise a problem of localization and duration, partly solved here by the notion of psychological “shift” of identity, i. E. A search of transitory transformations of the self.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (332 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 303-327

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.