Les institutions et le gouvernement de Venise dans la littérature politique du XIVème au XVIIIème siècle

par Isabelle Gillet

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Jacques Krynen.

Soutenue en 2006

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Tout au long de l'Ancien Régime, la République de Venise occupe une place de choix dans la sphère des idées politiques. Pour différentes raisons liées entre elles : la fascination exercée par un site exceptionnel, l'opulence et la richesse qui s'y déploient et surtout un système de gouvernement qui lui permet d'afficher une remarquable stabilité quand le reste de la péninsule italienne est plongé dans le chaos. Le régime politique de la Sérénissime accède alors à la célébrité dès le Moyen Age, les auteurs et la doctrine tentent d'analyser les institutions de Venise qui combinent entre elles certaines manifestations de la fonction royale avec une représentation collégiale de l'aristocratie. Venise devient alors l'illustration la plus élaborée du régime mixte : le doge de la République ne gouverne pas, cependant il est une pièce maîtresse au sein des assemblées délibératives que sont le Sénat et le Grand Conseil. Pour les sujets du royaume de France, dévoués à leur roi, cette constitution vénitienne peut sembler attrayante ou repoussante au fur et à mesure que se développent les caractères de la puissance souveraine et l'idéologie de la royauté. La controverse durera jusqu'à la fin du XVIIIème siècle sur le point de savoir s'il faut limiter le pouvoir du roi ou bien si cette monarchie de droit divin préside aux destinées du pays, sans entrave. Les commentaires et les études sur le gouvernement vénitien et les institutions de la cité lagunaire accompagnent alors les différents moments de l'affirmation de la souveraineté royale.

  • Titre traduit

    ˜The œvenetian government in French political literature, XIV-XVIIIth century


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    During several centuries, the Republic of Venise has been a political and theoretical model, for a lot of reasons : beauty of the site, the famous merchant of Venice and above all the stability and the longevity of its government. Venice has represented the best form of mixed constitution since the Middle Age : the doge doesn't rule the city but hid participation in the civic ritual is essential while the aristocracy lead the Senate which is in charge of the policy of the Republic. So the Venetian constitution combines monarchical, aristocratic and popular sovereignty and is presented as a model of good republicanism. For the subjects of French realm, fundamental laws and divine authority are the opposite of parliamentary monarchy and Venice can only influence Dutch republicanism or Cromwell age. Nevertheless, French studies upon venetian government come with the assertion of king authority

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (394 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 363-389

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-2006-21

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : GM1001-2006-14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.