Du "prolongement" à la normalisation républicaine : Brésil-Portugal, 1889-1922 : reconstruction politique, relations culturelles, migrations

par Marie-José Santos

Thèse de doctorat en Lettres. Histoire contemporaine

Sous la direction de Denis Rolland.

Soutenue en 2006

à l'Université Robert Schuman (Strasbourg) .


  • Résumé

    La proclamation de la République au Brésil en 1889 porte un coup définitif à l'union familial qui subsistait entre les familles régnantes portugaise et brésilienne, depuis l'indépendance en 1822. Le changement de régime est d'ailleurs suivi d'une période trouble pour les relations entre les deux pays, dont le point culminant est une rupture diplomatique en mai 1894. Pourtant, moins de trente ans plus tard, le gouvernement brésilien, qui commémore avec faste le premier centenaire de son indépendance, célèbre à cette occasion, de concert avec le président de la République portugaise en visite officielle, l'existence d'une union fraternelle luso-brésilienne, basée sur la langue, la foi et la tradition historique. Ce travail propose donc une étude des relations entre le Portugal et le Brésil entre 1889 et 1922, en essayant de cerner l'évolution qui a permis de passer de l'impasse de 1889-1895 à la reconnaissance d'une fraternité luso-brésilienne en 1822. Il traite notamment du rôle de l'émigration portugaise au Brésil dans les relations entre les deux pays. Thème dominant des relations bilatérales, l'émigration est analysée sous deux angles : en tant que facteur influent sur les décisions des gouvernements et en tant qu'agent dynamique dans les relations luso-brésiliennes. Cette étude tente également de comprendre les représentations réciproques entre le Portugal et le Brésil et leur place dans la construction des identités nationales et des nationalismes portugais et brésiliens. Enfin, ce travail s'interroge sur les auteurs, sur la nature et sur les objectifs de ce discours fraternel, qui domine le dialogue officiel entre les deux états tout au long du 20ème siècle.

  • Titre traduit

    From the "prolongation" to the republican normalization : Brazil-Portugal, 1889-1922 : political reconstruction, cultural relations, migrations


  • Résumé

    In 1889, the Brazilian republic declaration gave a final blow to the family union that remained between the reigning portuguese and brazilian families since independence in 1822. Brazilian republic declaration is moreover followed by a murky period for the portuguese-brazilian relationships, the cumulation of which is the breaking off of diplomatic ties in 1894. Nevertheless, less than 30 years later, while celebrating with splendour the first one hundred years of its independence, lauded together with the President of the Portuguese republic on an official visit, the existence of a fraternal Brazil-Portuguese union, based on their common language, faith and historical tradition. This thesis studies the relationships between Portugal and Brazil between 1889 and 1922, and tries to delimit the evolution that allowed the transition from 1889-1895's deadlock to the recognition of a portuguese-brazilian fraternity. In particular, its deals with the role that the portuguese immigration played in Brazil in its relationship with Portugal. As a dominant issue of the bilateral relationships, the immigration is analysed from two points of view : as an influential factor in the decisions of the governments and as a dynamic agent in the potuguese-brazilian relationships. This thesis also investigates the mutual representations between the two countries and their role in the construction of their national identities and the portuguese and brazilian nationalism. Finally, this thesis is asking questions regarding the authors, the nature and the aims of this fraternal discourse which dominates the official dialogue between the portuguese and brazilian government throughout the 20th.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (645 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 512-553. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT.STRASBOURG.2006,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT.STRASBOURG.2006,2
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006 - FERREIRA DOS SANTOS Marie-José (1)
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006 - FERREIRA DOS SANTOS Marie-José (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.