Etudes et politique : les effets de la carrière étudiante sur la socialisation politique

par Sébastien Michon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Christian de Montlibert.

  • Titre traduit

    Higher education and politic : effects of student career on political socialization


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse interroge les effets de la période des études supérieures sur le rapport à la politique. Elle montre, auprès des étudiants français du début du XXIème siècle, que la carrière étudiante, au sens interactionniste du terme, détermine la socialisation politique. Les variables de l'héritage demeurent certes très clivantes. Néanmoins, l'explication doit prendre en compte d'autres éléments liés à la scolarité. Les contextes d'études traversés, les placements et déplacements au cours de la scolarité, ainsi que les étapes qui jalonnent son déroulement interviennent dans l'activation et l'acquisition de dispositions favorables. La carrière étudiante, génératrice de crises identitaires, a d'autant plus de chances d'influer qu'elle est décisive sur les parcours. A partir de données quantitatives (questionnaires) et qualitatives (entretiens et obsevations), trois types de comportements politiques sont étudiés : politisation, orientation politique, et militantisme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (770 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 507-532

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.