Organisation temporelle et analyses acoustiques des occlusives du persan : locuteurs de Téhéran

par Soudabeh Ladjevardi-Fatemi

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Phonétique

Sous la direction de Rudolph Sock.

Soutenue en 2006

à l'Institut de phonétique (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    Timing and acoustic analyses of Persian stops : Teheran speakers


  • Résumé

    Notre étude porte principalement sur l'organisation temporelle de la production des occlusives du persan, complétée par une analyse spectrale. Cette investigation a montré que le trait phonologique de sonorité peut être gérée par des différences d’organisation temporelle ou de timing acoustique des consonnes cibles. L’augmentation de la vitesse d’élocution a indiqué que le maintien de l’opposition de sonorité dans cette langue est robuste. Une analyse spectrale a révélé quelques caractéristiques acoustiques qui semblent être spécifiques aux occlusives du persan. En effet, la présence significative de vibrations laryngées, à faibles amplitudes, dans la phase de la tenue consonantique des non-voisées, ainsi que l’apparition irrégulière d’aspiration, dans la phase de l’explosion des non-voisées sont assez inhabituelles. L’analyse spectrale des consonnes rares, [/] et [q], a montré qu’elles ont des réalisations variables, en ce qui concerne leur mode de production.


  • Résumé

    This study deals mainly with the timing of the prouctio of Persian stops ; it is completed by a spectral analysis. The present investigation has revealed that the phonological voicing feature could rely on timing differences within the plosives. Increasing speech rate has shown that the voicing feature contrast is indeed robust. A spectral analysis has allowed pinpointing certain acoustic characteristics that may be particular to Persian plosives. In fact, the detection of significant laryngeal vibrations, of low amplitude, in the consonantal phase of the unvoiced consonants, together with an irregular appearance of aspiration within the release phase of the unvoiced consonants, is quite an unusual phenomenon. A spectral analysis of the rare consonants, [/] and [q] has shown that their production is variable as regards their manner of articulation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f 226-251. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.