La Construction des sexes chez Lou Andreas-Salomé : l'oeuvre littéraire à la lumière de sa théorie

par Katrin Schütz

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Christine Pflieger-Maillard et de Rolf Günter Renner.


  • Résumé

    This study is an examination of the construction of the sexes in the literary works written up until 1905, and as presented in her theoretical treatise on the subject (notably “The Human as a Wife,” 1899), of Lou Andreas-Salomé. The objective of the study is to present and elucidate upon (literary) theory developed by the author before becoming a member of the circle of Vienna. Based on biological considerations, Salomé outlines a scenario in which the female is utterly superior and where sexuality is the driving force behind evolution. Indeed, as the prototype of evolution, the wife is its sole representative. By contrary, in the literary works, as in “Der heimliche Weg: Drei Scenen aus einem Ehedrama,” until now disregarded by the body of research, various psychosocial classifications obscure and foil female sexuality, in particular that of incestous relations. In addition to this distortion, sexuality is well-hidden behind a widespread notion of conventional gender roles. This presents the opportunity in the current work to elaborate upon a typology of the woman reflecting the socio-cultural trends at the close of the last? 19th Century. It is indisputable that the contents of Lou Andreas-Salomé's literary achievements are deeply engraved in modern classical literature and are therefore a significant part of its canon.

  • Titre traduit

    ˜The œConstruction of the sexes according to Lou Andreas-Salomé : the literary works viewed in the light of her theories


  • Résumé

    L'étude s'interroge sur la construction des sexes dans l’oeuvre littéraire de Lou Andreas-Salomé écrite jusqu’en 1905 et sur celle présentée dans ses textes théoriques, notamment dans «L’humanité de la femme» (1899). Le but est d’exposer une conception théorique et littéraire propre à l’auteur avant son entrée au cercle de Vienne. En partant d’un déterminisme biologique, Salomé dessine dans sa théorie une image de la suprématie de la femme toute en soulignant que la sexualité est le moteur de l’évolution et que la femme en tant que pars pro toto en est représentante. A l’opposé, dans les textes littéraires dont Der heimliche Weg: Drei Scenen aus einem Ehedrama (1901) négligé jusqu’à présent par la recherche, la sexualité est sémantisée par différentes méthodes de son empêchement dont l’inceste, et se cache derrière le motif d’une répartition conventionnelle des rôles. Ceci donne la possibilité à l’étude d’élaborer une typologie de la femme reflétant les courants sociaux et culturels de son temps. C’est bien par les contenus exposés dans sa prose que l’auteur s’inscrit dans son époque littéraire de la modernité classique et appartient incontestablement à son canon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (382 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 330-358. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.