L'homme écartelé : approche théologique des représentations de la maladie et des pratiques de guérison dans l'Afrique d'aujourd'hui

par Benjamin Sombel Sarr

Thèse de doctorat en Théologie catholique. Histoire des religions

Sous la direction de François Boespflug.

Soutenue en 2006

à Strasbourg 2 , en partenariat avec Université Marc Bloch. Faculté de théologie catholique (Strasbourg) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de faire une analyse théologique des représentations de la maladie et des pratiques de guérison dans les communautés chrétiennes africaines. Ces dernières, continuent de répondre aux questions existentielles que pose le monde traditionnel, notamment sur la maladie et la sorcellerie. Elles sont aussi une recherche de solutions aux maux qui se posent dans la modernité: pauvreté, partage des richesses, enjeux politiques autour du pouvoir, etc. Le " Christ guérisseur " devient donc une figure permettant d'articuler modernité et traditions. Autour de lui, s'opère un processus de christianisation qui propose un salut attendu sous la forme du merveilleux. Les " christologies de la guérison " qui en découlent sont fonctionnelles. Elles remplacent les catégories d'une " christologie d'en haut " par celles d'une christologie de la proximité qui présente le Christ comme celui qui est " avec l'homme " dans les situations existentielles de sa vie. Nous passons d'une christologie ontologique à une christologie existentielle. La guérison divine autour du Christ pose de bonnes questions. Mais les réponses qu'elle apporte réduisent le salut aux signes qui le manifestent sans en épuiser le sens. Prendre en compte les questions soulevées par les demandes de guérison dans l'univers chrétien africain, c'est plus qu'organiser des séances de délivrance. C'est réfléchir aux médiations par lesquelles la guérison du Christ peut passer aujourd'hui en Afrique, et en saisir toutes les implications théologiques, ecclésiologiques et pastorales.

  • Titre traduit

    Theological approaches of the representations of illness and practices of healing in Africa today


  • Résumé

    This dissertation aims at writing a theological analysis of the representations of illness and practices of healing within African Christian communities. Those practices are done as a way to respond to existential questions raised by the traditional world, questions related particularly to illness and sorcery. They are also a quest for solutions to evils which challenge modernity: poverty, sharing wealth, issues related to political power, etc. Therefore, Christ as a healer becomes a key figure who articulates modernity and tradition. Around him takes place a process of Christianization of the representations of illness and practices of healing, which proposes the expected salvation as magics. As a result of this approach, healing Christologies become functional. They replace the categories of a "christology from the top" by a Christology of proximity which introduces Christ as the "one with the people" in their real existential life conditions. We go from an ontological Christology to an existential Christology. The divine healing around Christ raises relevent questions. However, the response to it reduces salvation to itts external signs without fully capturing its meaning. Taking into account the questions raised by all those requests for healing from African Christian communities, it is way more than simply setting up healing prayers. We are rather invited to deeply reflect on mediations by which Christ's healing can be deployed today in Africa, and to better understand the theological, ecclesiological and pastoral implications of it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (365 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 333-345. Index

Où se trouve cette thèse ?