L'ethnodifférentialisme breton : de la revendication d'une identité culturelle à l'affirmation d'une identité politique

par Lionel Courtot

Thèse de doctorat en Sciences sociales. Ethnologie

Sous la direction de Freddy Raphaël.

Soutenue en 2006

à l'Institut d'ethnologie (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    ˜The œBreton ethno-differentialism : from a cultural claim to the assertiveness of a political identity


  • Résumé

    Le phénomène identitaire breton, son affirmation par défaut dans une opposition à l'autre que l'on peut nommer ethnodifférentialiste, dont il importe d'observer toutes les manifestations et d'analyser toutes les portées symboliques, définissent la trame de cette étude, qui relève d'une analyse à la fois sociologique, culturelle et politique d'un symptôme identitaire dont le souci actuel ne peut plus se lire à la seule échelle nationale, mais selon une nouvelle perspective supranationale : une première partie traite de l'identité bretonne contemporaine, avant d'aborder les conséquences politiques de la revendication de celle-ci. Bien plus qu'un travail sur l'identité bretonne, cette thèse est une réponse à une question relevant d'un phénomène de société, une analyse sociologique portant sur un domaine politique. L'intérêt de sa démarche réside dans une volonté de déterminer en quoi l'identité devient aujourd'hui idéologique, permettant de poser les jalons d'une réflexion sur les dérives identitaires vers l'ethnonationalisme, en ouvrant une polémique sur les visées réelles des chantres de la bretonnitude. Bien plus qu'un travail sur l'identité bretonne, cette thèse est une réponse à une question relevant d'un phénomène de société, une analyse sociologique portant sur un domaine politique. L'intérêt de sa démarche réside dans une volonté de déterminer en quoi l'identité devient aujourd'hui idéologique, permettant de poser les jalons d'une réflexion sur les dérives identitaires vers l'ethnonationalisme, en ouvrant une polémique sur les visées réelles des chantres de la bretonnitude. L'expression contemporaine d'une culture peut être une création moderne et récente, loin de la tradition. Bien souvent, la vision politique qui mène à défendre une identité est construite par des minorités agissantes, souvent issues des élites, qui diffusent une culture idéalisée et se réfèrent à des symboles imaginés à des fins édificatrices. Elles élaborent en partie la culture bretonne. . . Ce qui demeure l'originalité de ce présent travail est sa dimension empirique plutôt critique. Elle démontre ce qui se passe, au niveau local, dans l'entreprise de reconnaissance d'un mouvement culturel et politique en totale recomposition, au cœur de la construction politique de l'Europe. Dans l'incertitude de l'avenir économique de la région, l'affirmation identitaire peut amener des individus, au demeurant passionnés, vers des dérives plutôt inquiétantes.


  • Résumé

    The Breton identity phenomenon, its assertion in an opposition to the others that can be called "ethnodifferentialist", whose demonstrations all have to be observed and whose symbolical scope has to be analyzed define the framework of this study. It is a sociological, symbolic or political analysis of an identity symptom which can not only be read on a national scale but in a new supra-national perspective. The first part of this study deals with the contemporary Breton identity and then tackles the political consequences of its claim. Much more than a work on the Breton identity, this thesis is an answer to a question which deals with a society phenomenon. It is a sociologic analysis which deals with a political issue. The purpose of this approach consists in the will to determine how the notion of identity becomes and ideological issue. It goes even further since it leads to questioning the issue of “identity drifts” or (better said) unacceptable behaviour towards ethno-nationalism leading to a controversial debate over the real aims of the exalters of the so-called “Bretonnitude”. The contemporary expression of a culture can be a modern and recent creation, far from tradition. Very often the political vision which aims at protecting and identity is created by active minorities, often coming from the elites of the nation, who spread an idealized culture and who refer to preconceived symbols. They partly elaborate the Breton culture. What turns this present work into something original is its quite critical empirical dimension. It illustrates what happens at local level in the recognition of a cultural and political movement in complete transformation, at the heart of the political construction of Europe. In the uncertainty of the economic future of the region, identity assertiveness can lead passionate individuals to unacceptable behaviour.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (626 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 496-503

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2006,1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.