L' écosystème de la sebkha El Kelbia (Tunisie centre orientale) : Dynamique sédimentaire et évolution géochimique

par Slim Khedhiri

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre et de l'univers

Sous la direction de Joëlle Duplay et de Fadila Darragi.

Soutenue en 2006

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) en cotutelle avec Tunis - Tunisie .


  • Résumé

    La sebkha El Kelbia est un lac au centre de la Tunisie décrété réserve naturelle par l'Etat Tunisien depuis 1993. Elle a une grande importance nationale et internationale en terme de biodiversité puisque c’est un site remarquable d'hivernage pour différentes espèces d'oiseaux. Cet écosystème est naturel et peu anthropisé mais il risque d’être menacé du fait de la proximité d’une ville récemment industrialisée. Peu de travaux scientifiques se sont intéressés à cet écosystème, c'est pourquoi ce travail a été réalisé afin d’étudier la granulométrie, la minéralogie et la géochimie des sédiments ainsi que la géochimie de ses eaux mais aussi pour faire l’état des lieux en terme de contamination et d’évaluer l'impact des aménagements récents. Le présent travail s’intéresse au calcul des facteurs d’enrichissement qui permettent d’évaluer le degré de contamination des sédiments. Par ailleurs, une méthode d’extraction séquentielle a permit de préciser par rapport à la minéralogie, les sites de piégeage des métaux lourds présents. Des résultats d’analyses de métaux lourds sont présentés pour les sédiments et les eaux. Un accroissement des teneurs en cuivre dans l’extrême Nord de la sebkha, touchant aussi bien les sédiments de surface que ceux des carottes, qui serait une éventuelle source de contamination si les conditions physico-chimique (pH et Eh) du milieu changent; le cuivre est associé aux carbonates il est facilement relarguable quant le milieu devient acide. L’enrichissement en nickel et en chrome en surface et en profondeur au Nord-Est de la sebkha ne présente pas un risque potentiel de relarguage du fait que ses métaux sont piégés dans une phase minéralogique résistante (argiles). Selon les normes tunisiennes et internationales, on estime que les eaux de la sebkha ne présentent pas des concentrations anomaliques en éléments nutritifs, majeurs et métaux lourds, mais plutôt des teneurs naturelles qui seraient liées à la nature des roches lessivées.

  • Titre traduit

    ˜The œecosystem of the sebkha El Kelbia (Tunisia centers eastern) : Sedimentary dynamics and geochemical evolution


  • Résumé

    The sebkha El Kelbia is a lagoon in the middle part of Tunisia, considered as a natural reserve by the Tunisian State since 1993. It has a great national and international importance by it’s biodiversity. It is a remarkable site for various species of birds. This ecosystem is natural and slightly influenced by anthropogenic activities, but it is likely to be threatened because of proximity of a recently industrialized area. Few scientific studies were interested in this ecosystem, this is why this work was carried out in order to study granulometry, mineralogy and geochemistry of sediments and water but also to make the inventory of fixtures and to evaluate the impact of recent installations. In this work enrichment factors were calculated the sediments of the sebkha in order to evaluate the contamination gradient. In addition, a method of sequential extraction make it possible to specify, compared to mineralogy, the trapping sites of available heavy metals. Results of heavy metal analyses are presented for both sediment and water. An increase of copper concentration was detected in the north part of the sebkha, concerning both the surface and dipper sediments. Copper would be a possible source of contamination if the physicochemical conditions (pH and Eh) were changed; copper is associated to carbonates it is easily relarguable at acid pH. Nickel and chromium enrichment in both surface and depth sediment of the North-Eastern part of the sebkha does not present a potential risk of contamination according to the residual fraction which is resistant phase (clay)According to Tunisian and international standards', we estimate that water of the sebkha does not present anomalic concentrations in nutrient, major elements and heavy metals, but rather of the natural contents which would be related to the geologic field.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (284 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-265

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre. Bibliothèque de Géophysique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006-KHEDHIRI

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 STR1 GE07
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.