Lipopeptides immunomodulateurs de l'encéphalomyélite autoimmune expérimentale, modèle animal de la sclérose en plaques : Synthèse et propriétés immunologiques

par Nadège Pfender

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Elisabeth Trifilieff et de Judith Greer.

Soutenue en 2006

à Strasbourg 1 en cotutelle avec Brisbane - Australie .


  • Résumé

    L’Encéphalomyélite Autoimmune Expérimentale (EAE), modèle animal de la sclérose en plaques (SEP), est une maladie neuroautoimmune à médiation cellulaire, qui peut être induite chez la souris par injection de PLP ou de peptides issus de sa séquence. Le PLP (Proteolipid Protein), protéine majeure de la myéline du système nerveux central, est acylé de façon post-traductionnelle sur plusieurs résidus cystéine par des chaînes palmitates via des liaisons thioesters. Dans ce travail, nous avons clairement montré la contribution de la chaîne grasse dans la prise en charge des peptides palmitoylés par les cellules présentatrices d’antigène. Par ailleurs, nous avons établi l’importance de la labilité de la liaison entre le peptide et la chaîne grasse dans l’orientation intracellulaire de l’antigène, et donc dans l’induction de la réponse immunitaire. L’application de ces résultats nous a enfin permis de montrer la potentialité des lipoAPL dans la protection vis-à-vis de l’EAE.

  • Titre traduit

    Immunomodulatory lipopeptides of experimental autoimmune encephalomyelitis, an animal model of multiple sclerosis : Synthesis and immunological properties


  • Résumé

    Experimental Autoimmune Encephalomyelitis (EAE), an animal model of multiple sclerosis (MS), is a T-cell mediated autoimmune disease which can be induced in SJL/J mice by the injection of PLP or PLP peptides. PLP (proteolipid protein) is the most abundant protein of the central nervous system myelin and is post-translationally acylated at six sites by covalent attachment of palmitic acid to cysteine residues via a thioester linkage. In this work, we clearly showed that palmitoylation increases the uptake of peptides by antigen-presenting cells. Furthermore, we established that the lability of the linkage between the peptide and the lipidic chain determines the intracellular pathway of the antigen, and also the type of immune response induced. These results helped us to show the potentiality of S-palm APL in the protection against EAE.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (316 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?