Une esthétique du souvenir dans la musique de Philippe Hersant : poésie sonore, résonance, forme

par Jean-Marc Bardot

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Béatrice Ramaut-Chevassus.

Soutenue en 2006

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    Apres une breve et sommaire formation a la composition aupres d'andre jolivet, philippe hersant (compositeur francais ne en 1948] s'est peu a peu affirme comme un compositeur libre de toute reference systemique et stylistique fixe. Le question de son langage syntaxique est donc bien moins importante que celle des moyens mis en oeuvre pour la creation d'un univers musical infiniment poetique. Le resonance sous l'aspect de la technique instrumentale, comme sous celui du discours harmonique, occupe dans ce cadre une place privilegiee. Pourtant, depuis 1985, son imaginaire ne peut se demarquer de l'usage de citations que sa memoire, depuis son enfance a engrangees. Ce recours au souvenir filtre et deforme par le temps conditionne la plus grande part de sa musique, depuis sa source comme fondement de l'imaginaire, a sa realisation finale comme creation formelle originale. L'oeuvre avec citation se construit sur le fondement d'un tissage, d'une coalescence du materiau "impur" issu de la memoire, et de celui qui est nouvellement "compose". Elle vehicule ainsi, grace a des ressassements varies, et au sein d'une dialectique du temps et de l'espace, un certain caractere sacre. Au dela de la seduction sonore qu'offre l'oeuvre musicale de philippe hersant, chacune de ses formes musicales ainsi creees (32 oeuvres sont analysees en detail dans la these), loin de se reduire a sa propre structure, repond a un imperieux besoin de basculement de l'expression d'une confession personnelle, sur un projet artistique.

  • Titre traduit

    Aesthetics of memory in Philippe Hersant's music : sound poetry, resonance, form


  • Résumé

    After a short and basic training in composition with andre jolivet, philippe hersant (french composer born in 1948) gradually established himself as a composer, free of any set systemic and stylistic reference. Therefore, the question of his syntactic language is of much less importance than the means used to create an infinitely poetic musical world. In this context, resonance takes on a key composition, whether as instrumental technique or as harmonic language. However, since 1985, his imaginative universe has been closely interlaced with the use of quotations stored up from childhood by his memory. The use of memories from the past determines most of his music, from its sources as a basis for the imaginary world, to its final form as a definite original creation. The work with quotations is built on the basis of weaving together of a coalescence of the "impure", distorted memory with the newly composed one. In this manner, through turning it over and within a time and space dialectis, the work conveys a certain sacred character. Beyond the tonic appeal of philippe hersant's musical works, this is how each of his musical forms (32 works are fully analysed in the thesis), far from being reduced to its own structure, fulfills an urgent need to swing from the expression of a personal, private confession to an artistic project.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (456 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 421-429. Discogr. p. 431-433. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.