Le système nociceptine/récepteur NOP : Implication dans le mode d'action des antidépresseurs, dans la dépression et l'anxiété, et relations avec le système sérotoninergique

par Erwann Le Maître

Thèse de doctorat en Biologie. Neurosciences

Sous la direction de Isabelle Leroux-Nicollet.

Soutenue en 2006

à Rouen .


  • Résumé

    Le récepteur NOP et son ligand endogène, la nociceptine, sont très abondants dans les régions limbiques du cerveau, régulant l'activité émotionnelle. Nous avons montré que la densité et/ou la fonctionnalité du récepteur NOP sont modifiées à la suite de traitements antidépresseurs, notamment dans le noyau du raphé dorsal, région d'origine des corps cellulaires sérotoninergiques. De plus, nous avons montré que, dans cette région cérébrale, les récepteurs NOP sont localisés sur les neurones à sérotonine. Sur une lignée animale de dépression développée au sein de notre laboratoire (lignée H/Rouen), la densité et/ou la fonctionnalité des récepteurs NOP sont plus élevées chez les animaux "résignés" que chez les animaux "non résignés". En revanche, ces récepteurs présentent une fonctionnalité plus faible dans le noyau accumbens des animaux anxieux. L'ensemble de ces résultats montre l'implication du système nociceptine/récepteur NOP à la fois dans l'anxiété et la dépression.

  • Titre traduit

    The nociceptin/NOP receptor system. Implication in the mecanism of action of antidepressants, in depression and anxiety, and relation with the serotoninergic system


  • Résumé

    The NOP receptor and its endogenous agonist nociceptin, were particularly abundant in limbic areas containing monoamines, which are implicated in emotional regulation. We demonstrated that NOP receptors density and functionality were modified after antidepressant treatments, particularly in the dorsal raphe nucleus, region involved in antidepressant action as specific inhibitors of serotonin uptake. Furthermore, we have shown that NOP receptors were located in serotoninergic neurons in this cerebral region. Studies in an animal model of depression developped in our laboratory (H/Rouen mice) , showed that NOP receptors density and functionality were higher in helpness mice, compared to non helpness mice. On the opposite, NOP receptors functionality were weak in anxious compared to non anxious mice. To conclude, these results demonstrate that nociceptin/NOP receptor system is involved in the pathophysiology of depression and anxiety.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 207p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 440 réf. Contient des articles en anglais

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Sciences et Techniques (site du Madrillet).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 06/ROUE/S028(c)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006ROUES028
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.