Analyse formelle et conceptuelle des formes verbales du français contemporain : à la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts «± potentiel » et « ± défini »

par Marie-Armelle Camussi-Ni

Thèse de doctorat en Linguistique française

Sous la direction de Marie-Claude Le Bot.

Soutenue en 2006

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Analyse formelle et conceptuelle du système verbal du français contemporain. A la croisée du passé simple et de l’imparfait, du futur et du conditionnel, les concepts de « potentiel » et de « défini ». L'analyse formelle des variantes fléchies du verbe à l’indicatif aboutit à la mise en évidence de la combinaison de deux morphèmes [Ø/(±R)] et [Ø/ai/a]. C’est ainsi que le conditionnel et le futur se différencient des autres temps de l’indicatif par la présence du (+R)- dont on peut postuler qu’il est commun également à l’infinitif- mais se distinguent l’un de l’autre par l’opposition ai/a, opposition qui différencie également l’imparfait du passé simple en se combinant au (–R). Ce constat éclaire de façon nouvelle la relation qui se construit entre les différents « temps » du mode indicatif. En effet, la prise en compte d’une opposition supplémentaire conduit à réinterroger la prédominance de la temporalité dans les analyses des « temps » de l’indicatif au profit d’une déconstruction de la combinaison des valeurs. Cette analyse permet alors de rendre compte de la diversité des effets de sens tout en évitant l’atomisation des explications temporelles, modales, aspectuelles au gré des occurrences. La première partie de la thèse s’articule autour de la relation entre cette analyse morphologique et les différentes analyses formelles du futur et du conditionnel qui ont pu être menées auparavant. Dans un second temps, se nourrissant de la confrontation avec les analyses conceptuelles existantes de l’infinitif, du passé simple, de l’imparfait, du futur et du conditionnel, elle explore le versant sémantique de l’hypothèse de l’existence d’un morphème ±R qui se combine avec un autre morphème a/ai. Hypothèse qui oblige, d’une part, à caractériser la valeur sémantique du morphème dénoté par ±R et c’est le concept ±potentiel qui lui sera associé, d’autre part, à redéfinir l’opposition imparfait/passé simple puisque c’est cette même opposition qui se retrouve dans le couple futur/conditionnel. C’est le trait ± défini qui sera proposé. La prise en compte de la combinaison de ces deux traits sémantiques permet de déjouer la complexité d’énoncés dont la richesse n’a d’égal que la variété

  • Titre traduit

    A formal and conceptual analysis of the verbal system of Contemporary French : at the intersection of the past historic and the imperfect tense, the future and the conditional, the concepts of “± potential” and “± definite”


  • Résumé

    A formal analysis of the verbal endings in the indicative mode draws special attention to the combination of two morphemes, [Ø/(±R)] and [Ø/(ai/a)]. Thus, the conditional and future tenses differ from the other indicative tenses in that they share the +R morpheme – and it can be postulated that it is also shared by the infinitive. Furthermore, they differ from one another in the opposition between ai and a, which also differentiates the imperfect tense from the past historic when it is combined with the morpheme –R. This statement sheds light on the relationship between the various indicative “tenses”. Indeed, taking into account a further opposition allows the predominance of temporality in analyses of “tenses” in the indicative to be questioned while focusing on the deconstruction of the value combinations. Thus, the analysis allows the diversity of meanings to be accounted for and at the same time avoids a too large panel of temporal, modal or aspectual explanations according to the context. The first part of the doctoral thesis turns on the relationship between the morphological analysis and the various formal studies that have been undertaken on the future and the conditional tenses. In a second part, in a confrontation with the already existing conceptual studies on the infinitive, the past historic, the imperfect tense, the future and the conditional, we will explore the semantic side of the hypothesis that states that there is a combination of a ±R morpheme with an ai/a morpheme. Such a hypothesis compels us to characterize the semantic value of the ±R morpheme on the one hand – the ± potential concept will be associated with it – and on the other hand, to redefine the opposition between the imperfect tense and the past historic, since it is this very opposition that can be found in the future/conditional pair – the ± definite concept will then be suggested. Taking into account the combination of the two semantic features enables us to undermine complexity in utterances whose richness is only equalled by their diversity

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (306 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 294-305

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2006/124

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006/REN2/0061
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.