Dynamique des processus d’adaptation des détenus au milieu carcéral

par Manuel Cabelguen

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Loïck M. Villerbu.

Soutenue en 2006

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Les études réalisées sur les processus adaptatifs des détenus au milieu carcéral, abordent rarement ensemble les dimensions sociales et psychologiques. Cette recherche, qui repose sur différents protocoles d’entrevue de détenus rencontrés dans des centres de détention, mesure la dynamique de ces processus, en considérant à la fois les particularités culturelles et sous-culturelles de l’environnement et les traits de personnalité du détenu. Il a tout d’abord été question d’explorer cette relation sur la base des violences carcérales vécues. À partir de ces résultats, il s’agissait de proposer une typologie différenciant les détenus selon leurs attitudes, leurs opinions ou leurs valeurs portées à l’égard des autres détenus ou du personnel pénitentiaire. Ces idéaux-types proposaient différents modes de socialisation carcéral et de degré d’implication dans la violence. Il a ainsi été possible de déterminer que le mode de socialisation dépendait du type de détention, du temps d’incarcération, du nombre d’incarcérations ou du type de délit. Une troisième étude proposait de comparer ces modes adaptatifs selon les traits de personnalité. Il est apparu que les stratégies adaptatives étaient en cohérence avec celles qui se retrouvaient déjà dans d’autres contextes de vie. Il existait notamment des liens significatifs entre le score à l’échelle de psychopathie et les problèmes disciplinaires ou les différentes formes de violences hétéro ou auto agressives. À partir de ces résultats, il devrait ainsi être possible de prédire les problèmes de comportement en institution carcérale selon une combinaison de facteurs historiques, psychologiques ou sociodémographiques

  • Titre traduit

    Dynamics of adaptative processes of inmates in prison


  • Résumé

    Studies on the adaptive processes of prisoners to incarceration, seldom approach social and psychological dimensions together. This research, which rests on various interview protocols of prisoners met in detention centres, measures the dynamics of these processes, by considering both the cultural and subcultural characteristics of the environment and the personality of the prisoner. At first, this relationship was explored on the basis of the experience of prison violence. From these results, a typology emerged, differentiating the prisoners according to their attitudes, their opinions or their values in regards to other prisoners or penitentiary personnel. These ideal-types proposed various modes of carceral socialization and degree of implication in violence. It was thus possible to determine that the mode of socialization depended on the type of detention, the length of imprisonment, the number of imprisonments or the type of offence. A third study proposed to compare these adaptive modes according to personality traits. It appeared that the adaptive strategies were in coherence with those which were already found in other life contexts. Scores on a psychopathy scale indicated a strong association with disciplinary problems and various forms of self or other directed aggresion. From these results, it should thus be possible to predict behavioral problems in carceral institutions according to a combination of historical, psychological or sociodemographic factors

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 129-142. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2006/120

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006/REN2/0059
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.