L'enseigne : poétique d'une identité exhibée : de l'histoire des marqueurs à leur présentation dans les pratiques artistiques contemporaines

par Geneviève Québriac

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Leszek Brogowski.

Soutenue en 2006

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La société est ponctuée et marquée de signes informatifs, fédérateurs et identitaires. La thèse identifie ces signes sur une période historique étendue puis resserre le champ de l'étude à la contemporanéité artistique. L'analyse des diverses manifestations des signes susceptibles de ralliement met en évidence les enjeux sociologiques, économiques et politiques dont ils dépendent. Après avoir analysé d'un point de vue anthropologique et historique l'importance de la présence des marqueurs dans l'organisation sociale, la thèse répertorie et questionne les pratiques des artistes contemporains. Leur approche de la société actuelle se développe selon un point de vue critique. Ils mettent en scène le réel et les formes qui l'habitent en interrogant les logotypes, les slogans, les enseignes comme autant de véhicules d'influence qui soulèvent des discours polémiques, critiques, distanciés ou ludiques. Ces explorations font ressortir la capacité instrumentale propre à ce matériel qui le rend suspect, encombrant ou inintéressant aux yeux des artistes. Le fil conducteur de la thèse relie les marqueurs au récepteur, c'est-à-dire au collectif, spectateur ou passant. Les artistes contemporains détournent, s'approprient, reproduisent ou interprètent un matériel fortement connoté. L'oeuvre permet une lecture de la société et questionne la société de consommation et de surinformation. L'analyse de la société passe par une réflexion sur l'espace urbain. La thèse s'empare des signes de la société contemporaine et analyse son rapport au collectif. L'analyse s'appuie sur les pratiques artistiques qui questionnent la fabrique du monde à travers les marqueurs et les comportements qu'ils génèrent dans un système communicationnel : émission-réceptionappropriation- renvoi. Il s'agit de proposer une lecture des signes qui dessine leurs limites et leur capacité à tourner à vide, à être remis en question par le champ artistique. Ma pratique tente de bousculer les mécanismes propres aux marqueurs et de les priver de leur force

  • Titre traduit

    ˜The œsign : poetic of a display identity : from the history of markers to their presentation in contemporary artistic practices


  • Résumé

    Society is punctuated and marked with informative, federative and identity signs. The thesis identifies these signs throughout a long historical period before reducing the scope of the study to the artistic contemporaneousness. The analysis of the various appearances of the signs likely to be united highlights the sociological, economic and political stakes which they depend on. The thesis first analyses the importance of the presence of markers in social organization from an anthropologic and historical point of view. Then, it lists questions the practices of contemporary artists. Their approach to present society develops according to a critical point of view. The present reality and the shapes which inhabit it by questioning logos, slogans, signs as media of influence which bring up controversial, critical, distanced or play speeches. These investigations bring out the instrumental ability peculiar to this materials which makes suspicious, cumbersome or uninteresting to artists' eyes. The main theme of the thesis links markers to receiver that is to say to the collective, be it spectator or passer-by. Contemporary artists divert, appropriate, reproduce or interpret strongly connoted materials. The work permits to read society and questions consumer and over information society. The analysis of society goes through thinking about urban space. The thesis takes over the signs of contemporary society and analysis its relation to the collective. The analysis leans on artistic practices which question the making of the world through the markers and behaviours they generate in a communication system : sending out-reception-appropriation-feedback. It's a matter of suggesting a reading of signs which defines their limits and their ability to turn without gripping, to be questioned by the artistic sphere. My practice is an attempt at shaking up the mechanisms peculiar to the markers and at depriving them from their strength

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (464, 229 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 395-458. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2006/90/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2006/REN2/0044
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3619
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.