Outils de détection de Coxiella Burnetii : application au suivi de l'excrétion en troupeaux bovins laitiers

par Raphaël Guattéo

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de François Beaudeau.

Soutenue en 2006

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L’objectif était de produire des connaissances épidémiologiques descriptives pour la conception ultérieure de plans de maîtrise de l’infection des bovins par Coxiella burnetii, agent d’une zoonose la Fièvre Q. Les performances d’outils de détection de l’infection au niveau de l’animal et de mesure de son étendue au sein des troupeaux ont été évaluées en conditions d’élevage. La détection des bovins excréteurs peut être pratiquée à l’aide d’une technique PCR en temps réel, appliquée simultanément au lait, au mucus vaginal et aux fèces, compte-tenu de la non concomitance de l’excrétion. Pour la détection des bovins porteurs d’anticorps anti-Coxiella burnetii, l’utilisation d’un test ELISA basé sur un antigène obtenu à partir d’une souche ovine de Coxiella burnetii plutôt que de la souche Nine-Mile, appliqué aussi bien au sérum qu’au lait, est à privilégier pour limiter le risque de faux-négatifs. A l’échelle du troupeau, le lait de tank apparaît comme un prélèvement d’intérêt pour estimer à l’aide de la même technique PCR en temps réel la prévalence des vaches excrétrices dans le lait et à l’aide du même test ELISA la séroprévalence intra-troupeau. Les caractéristiques de l’excrétion de Coxiella burnetii ont été décrites dans le cadre d’un suivi longitudinal sur une période de 6 mois de l’ensemble des vaches laitières de 5 troupeaux naturellement infectés. L’excrétion fécale a concerné moins de 20% des vaches prélevées et ceci principalement de façon sporadique. L’excrétion vaginale a concerné environ 50% des vaches, à tout stade de lactation, de façon sporadique ou intermittente. Environ 40% des vaches ont été détectées excrétrices dans le lait, le plus souvent de manière persistante ou sporadique. Des titres estimés en Coxiella burnetii significativement plus élevés ont été observés chez les vaches présentant un profil d’excrétion persistante. Les apports et limites des résultats produits sont discutés dans la perspective de l’élaboration ultérieure d’actions de maîtrise et des perspectives de recherche complémentaires sont avancées.

  • Titre traduit

    Infection of dairy cows by Coxiella burnetii, causative agent of a zoonosis, Q fever : epidemiological bases for the design of control schemes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 173-183 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2006/138
  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TJ 2006 GUA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.