Le Moustérien à outils bifaciaux du Massif Armoricain au Pléistocène récent dans son contexte européen : vers la définition d'un faciès régional

par Solène Bourdin

Thèse de doctorat en Archéologie et archéométrie. Archéologie préhistorique

Sous la direction de Jean-Laurent Monnier.

Soutenue en 2006

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Plusieurs gisements de plein air du Massif armoricain fournissent des industries moustériennes dans lesquelles l'application du traitement bifacial à une grande partie des supports est un caractère fondamental. Ils livrent d'abondants vestiges lithiques et sont toujours en étroite relation avec des gîtes de matières premières (grès éocène ou silex). L'analyse technologique de cinq industries montre que l'intégralité de la production prend place dans les sites. Elle reste identique quels que soient les matériaux utilisés. La présence de nombreux outils, notamment bifaciaux, abandonnés à différents stades techniques, indique que des activités de consommation de l'outillage ont eu lieu à proximité. Sur la base de comparaisons synchroniques, le Moustérien à outils bifaciaux peut être défini comme un faciès régional de la fin du Paléolithique moyen. Ces nouvelles données contribuent au vaste débat européen sur les origines et les filiations possibles des industries à composante bifaciale.

  • Titre traduit

    Mousterian industry of bifacial tools from the Armorican Massif during the upper Pleistocene in european context : defining a regional facies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (434 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 411-434

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2006/50
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.