La liberté retrouvée : une histoire du libéralisme politique en France à travers les revues aroniennes "Contrepoint" et "Commentaire"

par Gwendal Châton

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jean Baudouin.

Soutenue en 2006

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Ce travail vise à restituer l'histoire méconnue du libéralisme politique français contemporain à partir de l'étude des revues libérales d'inspiration aronienne Contrepoint et Commentaire. En s'appuyant sur une approche transversale qui combine histoire des idées, histoire et sociologie politiques des intellectuels, on a développé une intrigue qui s'organise autour de trois moments. Le moment du "libéralisme marginalisé" tout d'abord, qui s'étend de la Guerre froide aux lendemains de Mai 68. On s'intéresse ici à la filiation des revues anticommunistes d'après-guerre (Liberté de l'esprit; Le Contrat social, Preuves et Est&Ouest), à la formulation du libéralisme politique de Raymond Aron, à la formation d'un milieu de sociabilité autour de son séminaire, aux réactions de Raymond Aron et des aroniens face Mai 68, et enfin à la naissance en mai1970 d'une première revue libérale d'inspiration aronienne baptiséee Contrepoint. Le moment du "libéralisme régénéré" ensuite, qui est celui du déploiement d'un très singulier Contrepoint libéral au sein d'une configuration intellectuelle qui entame, au milieu des années soixante-dix, une mutation antitotalitaire. Cette période se clôt par la disparition soudaine de la revue, au moment même où la critique libérale devient plus audible. En janvier 1978, le lancement d'une revue libérale de seconde génération nommée Commentaire assure néanmoins le relais du Contrepoint libéral disparu. Avec Commentaire, s'ouvre enfin le moment du "libéralisme rénové", qui s'étend de la fin de la décennie soixante-dix à l'immédiat après-communisme. Il correspond à l'institutionnalisation progressive de la tribune libérale au sein d'une configuration intellectuelle qui a achevé sa mue antitotalitaire. Avec Raymond Aron, puis sans lui après 1983, les aroniens poursuivent un engagement libéral vigoureux qui doit cependant être revisité après l'effondrement de l'Union soviétique. A travers l'image de la "liberté retrouvée", ce sont ainsi deux dimensions de cette histoire du libéralisme politique français contemporain que l'on entend scruter : la redécouverte proprement intellectuelle de l'héritage oublié du libéralisme politique d'un côté ; l'évolution de la position de la mouvance aronienne au sein de la configuration intellectuelle de l'autre.

  • Titre traduit

    ˜La œliberté retrouvée : a history of contemporary political liberalism in France through the reviews "Contrepoint" and "Commentaire" inspired by Raymond Aron


  • Résumé

    This thesis aims to reconstruct the neglected history of contemprary political liberalism in France by examining two liberal journals inspired by the work of Raymond Aron : Contrepoint and Commentaire. Employing a interdisciplinary approach that combines the history of ideas, historical research and the political sociology of intellectuals, we will identify three successive periods,or "moments", that define contemporary political liberalism. First, the moment of "marginalised liberalism" which streches from the Cold War to the aftermath of May 1968. Here we focus on the legacy of the post-war anti-communist journals (liberté de l'esprit, Le Contrat social, Preuves, and Est&Ouest), the formulation of Raymond Aron's political liberalism, the formation of a network of intellectuals which emerged from the latter's seminar, the reactions of Aron and his followers to the events of May 1968, and finally the birth, in May 1970, of Contrepoint, the first journal inspired by Aron. Secondly, a moment of "regenerated liberalism" follows the deployment of the singularly liberal Contepoint within an intellectual configuration that begins, in the mild-1970s, an anti-totalitarian transformation. This period ends with the sudden disappearance of the journal, at the very moment when the liberal critique was becoming more audible. However, in january 1978, the creation of another journal, Commentaire, nevertheless assures the persistence of the liberal perspective once offered by Contepoint. The founding of Commentaire marks the appearance of a third moment of "renovated liberalism", which stretches from the end of the 1970s to the fall of Communism. This period is characterized by the increasing institutionalization of a liberal presence within an intellectual configuration that has completed its anti-totalitarian transformation. With Raymond Aron, and without him after 1983, the Aronians continue their vigorous liberal commitment, albeit with some modifications following the collapse of the USSR. Through the image of "liberty regained", we seek to scrutinize two dimensions of the history of contemporary French political liberalism : on the one hand, the intellectual revival of politcal liberalism's forgotten legacy ; on the other hand, the evolution of the Aronian movement's position within the intellectual configuration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (689 f)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.636-675 . Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2006/7/1
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2006/7/2
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.