Local public choice in representative democracy : which theory best explains the data ?

par Benoît Le Maux

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Timothy Goodspeed et de Yvon Rocaboy.

Soutenue en 2006

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Cette thèse teste le modèle de l'électeur médian contre des modèles rivaux basés sur les théories des politiciens partisans, de la bureaucratie, des groupes de pression et de l'incrémentalisme budgétaire. Les quatre dépenses de fonctionnement des départements français sont utilisées comme variables expliquées : (i) l'aide sociale, (ii) les services économiques, (iii) la voirie et (iv) les collèges. La conclusion générale est que le modèle de l'électeur médian n'est pas le modèle qui explique au mieux les comportements des gouvernements locaux. Si le revenu et la part fiscale de l'électeur médian ont ensemble un impact significatif sur les dépenses publiques, les résultats des test économétriques pratiqués dans cette thèse indiquent que d'autres facteurs influencent les politiques des départements. Cette thèse suggère par conséquent que l'on ne peut pas être entièrement optimiste en ce qui concerne le fonctionnement des démocraties représentatives locales.


  • Résumé

    This Ph. D. Thesis tests the power of the median voter model against the respective strengh of alternative models based on partisan politicians, bureaucracy, interest group and budgetary incrementalism theories. To execute this comparison, the four principal per capita operating expenditures of the French departments are used as dependent variables : (i) social assistance, (ii) economic services, (iii) maintenance of the road network and (iv) secondary schools. The overall conclusion made is that the median voter model is not the best model for explaining local governments' behavior. While the income and tax share of the median voter have together a significant impact on public expenditures, numerous econometric tests suggest, that other factors significantly influence the French departments' policies. In other words, we cannot be entirely optimistic about the workings of local representative democracies.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par LAP Lambert Academic Publishing à Saarbrücken

Local public choice in representative democracy : which theory best explains the data ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-300 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [259]-288. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2006/4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par LAP Lambert Academic Publishing à Saarbrücken

Informations

  • Sous le titre : Local public choice in representative democracy : which theory best explains the data ?
  • Détails : 1 vol. (V-248 p.)
  • ISBN : 978-3-8383-1347-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [213]-236. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.