Synthèse de greffons organiques à fonctionnalités antimicrobiennes. Greffage sur wafer de silicium. Aspects physico-chimiques de l'adhésion particulaire

par Olivier Moreau

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Charles Portella et de Anne-Marie Riquet.

Soutenue en 2006

à Reims .


  • Résumé

    Préserver la sécurité alimentaire implique, entre autres, de contrôler la contamination microbiologique des surfaces susceptibles d'être en contact avec les denrées alimentaires. Différentes études ont montré que cette contamination par des germes pathogènes résultait en fait de l’adhésion micro-organismes/surfaces. Il est donc nécessaire de développer des stratégies permettant de s’assurer que les surfaces en contact alimentaire ne servent pas de véhicules de transmission des pathogènes. Pour ce faire, l’approche proposée est de greffer à la surface des matériaux des groupements fonctionnels permettant soit de limiter l’adhésion, soit d’apporter une activité biocide. La conception de ces matériaux modifiés nécessite, dans un premier temps, la synthèse de monomères qui comportent à la fois une fonction de greffage et un fragment structural portant l’activité antibactérienne. Ensuite le greffage covalent de ces monomères permet d’augmenter la durabilité de la modification du matériau et de limiter la migration des agents antimicrobiens vers les produits alimentaires

  • Titre traduit

    Synthesis of antimicrobial compounds. Grafting onto silicon wafer. Influence of physico-chemical properties on the adhesion


  • Résumé

    Preserving food safety implies, inter alia, to control the microbiological contamination of surfaces which are likely to be in contact with the foodstuffs. Various studies showed that this contamination by pathogenic germs resulted in fact from the adhesion of micro-organisms on the surfaces of materials, which is directly in contact with food. It is thus necessary to develop some strategies, ensuring that surfaces, which are in contact with food are not responsible for transmission of the pathogenic agents. With this intention, our approach is to modify the surface of the materials by grafting in order to either limit adhesion, or to develop antimicrobial activity. The design of these modified materials requires, initially, the synthesis of monomers, which have the possibility to graft and at the same time a fragment carrying the anti-bacterial activity. The covalent grafting of these monomers enable to increase the durability of the modified material and to limit the migration of the antimicrobial agent towards the foodstuffs

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 158p.
  • Annexes : Bibliogr. p.138-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 06REIMS034
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06REIMS034Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.