Essai de contribution à l'étude de la philosophie espagnole : la conception de la Nature, de la Morale, et du politique chez Francisco de Vitoria, 1492 (env.)-1546

par Arnaud Beaumont

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Louis Vieillard-Baron.


  • Résumé

    Dominicain espagnol qui, après de profondes études à Burgos et à Paris, enseigne à Paris d'abord, puis à partir de 1526, à la "chaire de prime" de Salamanque, une des plus illustres d'Europe. Francisco de Vitoria introduit la pratique de l'étude de la "Somme théologique" de Thomas d'Aquin, cette étude se substituant ainsi au commentaire des "Sentences" de P. Lombard. Il est réputé pour sa clarté et ses dons d'exposition et il ne néglige pas le contexte politique dans lequel il vit : il soutient les efforts de Las Casas pour une politique coloniale inspirée des principes chrétiens, particulièrement pour la défense des Indiens. Francisco de Vitoria est le premier théoricien moderne du droit naturel ; niant au Pape tout droit dans le domaine temporel des princes, il réfère la juridiction à la "république humaine" qui garantit le respect du droit ; son influence a profondément marqué les théories juridiques du XVII siècle

  • Titre traduit

    Contribution to the study of Spanish philosophy : the concept of Nature, morals and Politics in the work in Francisco de Vitoria


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (821 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 723-753. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.