Nietzsche : nostalgie hellénique et prophétie esthétisante

par Roland-Rodrigue Moutoumbou-Ndjoungui

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Louis Vieillard-Baron.


  • Résumé

    La très célèbre et audacieuse déclaration nietzschéenne de la "mort de Dieu" est non seulement l'expression de la perte de la croyance en un univers transcendantal mais aussi le symptôme de l'état de délabrement de notre culture moderne. Nietzsche avait tôt perçu le désenchantement de l'Humanisme rationaliste. Pour notre philosophe, la cause de cette crise a germé dans le "socratisme" qui faisait de la dialectique et de la raison les instruments privilégiés de la compréhension de l'Homme et du monde. Ainsi Socrate avait mis fin à l'âge d'or de l'humanité, l'époque tragique, celle des Anciens Hellènes où la philosophie était une "esthétique existentielle" et non un discours normatif et démonstratif. Nietzsche est donc nostalgique de cette période esthétique qu'il tente d'exhumer dans les pensées prophétiques de l'Eternel Retour et du Surhomme qui sont des fondamentaux à l'acte de création d'un "analogue tragique postmoderne" protégé du virus de la décadence. Nietzsche prophétise une nouvelle race d'hommmes et un existé autre en se référant à la Grèce antique

  • Titre traduit

    Nietzsche : hellenic nostalgia and aesthetic-enhancing prophecy


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (334 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [335]-[340]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Bibliothèque de Philosophie - Lettres classiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE 481
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.