Pour des dispositifs d'intermédiation créative au service du développement des personnes et des territoires

par Georges Dhers

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernard Guesnier.


  • Résumé

    La littérature scientifique sur le développement économique et social local est très abondante sur le thème de l'organisation des proximités qui permettent l'enclenchement des dynamiques de développement, mais très peu prolixe sur les processus qui en expliquent la genèse. Cette thèse a pour objectif, à partir d'une approche pluridisciplinaire en sciences humaines et sciences sociales, de montrer les processus en oeuvre, notamment à travers les dispositifs d'intermédiation, de contextualisation et de ritualisation des communications, qui permettent et facilitent la co-construction des projets de développement ; ces dispositifs agissent simultanément sur le développement des personnes et le développement des territoires, car ils s'appuient sur des principes éthiques et des ingénieries de communication qui enrichissent la qualité des communications entre les personnes, qui facilitent l'apprentissage collectif et la construction de compétences collectives, qui facilitent la constitution de liens sociaux et leur mixage en réseaux sociaux ouverts, qui fluidifient les échanges économiques en augmentant les réciprocités, qui augmentent l'efficacité de ces échanges en augmentant leur degré de coopération et de coordination, et qui finalement permettent la création d'externalités de connaissances et donc la créativité des territoires ; les nombreux exemples cités dans les différents champs du développement sont analysés à partir des principaux types d'ingénieries de communication qui les sous tendent, et l'auteur formule même des propositions pour la création et l'animation de nouveaux types de dispositifs d'intermédiation.

  • Titre traduit

    Local creative intermediation methods for individual and territorial development


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Scientific literature concerning economic and social local development is abundant on the theme of proximity organization which allows the engagement of developmental dynamics. However, there is much less documentation on the processes that explain its origin. The objective of this thesis is to show the processes at work using a multi-disciplinary approach in social studies and social science, notably through the concepts of intermediation, contextualization and ritualization of communication, which permit and facilitate the co-construction of developmental projects. These concepts act simultaneously on human and territorial development as they support the principles of ethics and communicative structures which enrich the quality of communication between people, facilitate collective learning and the construction of collective competence, ease the constitution of social links and their integration in open social networks which disencumber economical exchanges by augmenting reciprocity, enhance the efficiency of these exchanges by augmenting their degree of cooperation and coordination, and finally, allow the creation of knowledgeable externalities and thus improve human and territorial creativity ; numerous examples cited in different fields of development are analysed using the standard principles of communication structures to which they are linked. The author even proposes the creation and animation of new standards for intermediation methods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (237, 189 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 222-227

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.