Contribution à la lutte contre les maladies du bois de la vigne, en particulier l'esca

par Cyril Jousse

Thèse de doctorat en Interface chimie - biologie ; systèmes moléculaires à visée thérapeutique

Sous la direction de Georges Bashiardes et de Jean-Louis Bonnemain.


  • Résumé

    L'esca est un syndrome cryptogamique vasculaire de la vigne (Vitis vinifera). Une phase pionnière, sous la dépendance de Phaeoacremonium aleophilum (PA), Paeomoniella chlamydospora (PC) et éventuellement de Eutypa lata (EL) permet la mise en place d'autres espèces. Depuis l'interdiction de l'arsénite de sodium, cette maladie n'est plus contrôlée. Nous avons étudié les propriétés de PA, PC et EL, en particulier l'impact sur leur croissance de fongicides commerciaux et de fongicides systémiques synthétisés au laboratoire, ainsi que de molécules naturelles. Ces pathogènes ne présentent pas la même sensibilité à ces molécules et l'un d'eux (PA) est peu affecté par divers traitements. En parallèle, nous avons étudié les propriétés d'ambimobilité de l'acide salicylique (AS) et de quelques-uns de ses dérivés halogénés. Nous avons montré que F30, un dérivé acide du fenpiclonil, est mobile dans les boutures de vigne après application foliaire. Il est en partie retenu dans le bois et libère la molécule parent dans les racines. L'acide 5-chlorosalicylique (5-ClAS), connu pour être plus actif que AS pour stimuler les défenses naturelles, présente une mobilité voisine de celle de AS. Sur ces bases, F30 et 5-ClAS ont été retenus pour des tests préliminaires de traitement par voie foliaire de boutures de vigne infectées. Cette recherche exploratoire souligne la complexité de la problématique, une lutte chimique (fongicide), génératrice de contraintes, devant s’intégrer dans une stratégie globale de contrôle.

  • Titre traduit

    Hydrogenating and desulfurizing properties of a series of transition metallic sulfides for the conversion of a model fluid catalytic craking gazoline


  • Résumé

    Esca is a fungal syndrom found in the grapevine (Vitis vinifera) vascular system. During an initial phase, Phaeoacremonium aleophilum (PA), Phaeomoniella chlamydospora (PC) and, sometimes, Eutypa lata (EL) develop then allowing a latter infection from other fungal species. The recent banning of sodium arsenite left this syndrom out of control. Our work deal with PA, PC and EL properties, and also on the impact of natural molecules and commercial fungicides on the growth of these fungi. These pathogens exhibited different responses to these treatments and one of them (PA) was poorly or not affected. In parallel, we studied the ambimobility properties of salicylic acid (SA) and some of its halogenous derivatives. Our results showed that F30 (an acidic derivative of fenpiclonil) was mobile into grape cuttings after a foliar treatment. F30 was partially trapped in the wood and metabolized back to its parent molecule in the root system. 5-Chlorosalicylic acid (5-ClSA) which is known to be more active than SA on plant defense stimulation exhibited a similar phloem mobility. Therefore, F30 and 5-ClSA have been selected for testing foliar treatments on infected grape cuttings. Such exploratoring research underline the complexity of the subject studied. Chemical treatments (fungicide) which generate several constraining elements, may be included in a wider strategy of disease control.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 p.)
  • Annexes : Bibliogr. [174] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06/POIT/2366-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.