Relations entre désordres cognitifs et altérations du contrôle traductionnel au cours de la maladie d'Alzheimer

par Marc Paccalin

Thèse de doctorat en Sciences médicales. Neurologie

Sous la direction de Jacques Hugon.


  • Résumé

    Les voies de signalisation mTOR/p70S6k et PKR/eIF2a sont altérées dans les cerveaux des patients atteints de la MA. Nous avons étudié ces voies dans les lymphocytes des patients et cherché des corrélations entre l'activité des protéines et les scores de tests neuropsychologiques. METHODOLOGIE : un prélèvement sanguin permettait l'isolement des lymphocytes puis l'extraction des protéines dont l'activité était révélée par western blots puis quantifiée par densitométrie. RESULTATS : il existe une diminution significative des protéines mTOR et p70S6k chez les patients Alzheimer et une augmentation de l'activité PKR et eIF2a. Les analyses montrent des corrélations significatives avec les tests neuropsychologiques 5MMS, Grober, Empan. DISCUSSION : nos travaux montrent une altération significative du contrôle traductionnel dans les lymphocytes de patients Alzheimer qui pourrait refléter le déclin cognitif et être un marqueur de sévérité de la maladie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (79 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f.69-79 (122 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Médecine-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM28-2006-01
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.