Déchiffrer l'invisible des signes d'apprentissage des langues : pédagogie de l'égalité des intelligences

par Joëlle Cordesse

Thèse de doctorat en Sémiotique et communication

Sous la direction de Joëlle Réthoré.

Soutenue en 2006

à Perpignan .


  • Résumé

    Essai d'analyse sémiotique d'une pédagogie des langues qui se fonde sur le concept d'auto-socio-construction en le réinterprétant. Il s'agit de réintroduire dans notre conception du savoir linguistique les dimensions anthropologiques de la parole et du langage. Ceci, la triade peircienne nous le permet. L'apprentissage d'une langue étrangère est une aventure de la subjectivité, de l'intersubjectivité, une interaction de systèmes, et une acquisition de normativité qui relève d'une analyse systémique et d'une analyse institutionnelle. Comme stratégie de développement, sa pédagogie demande de penser l'inscription de chaque sujet dans un devenir collectif de la pensée et de ses formes, en permanence renégociées. Le savoir linguistique est nécessairement diachronique. Il se définit comme un système d'habitudes en développement, que les situations pédagogiques visent à modifier. Il est prototypique, c'est-à-dire catégorisant, effet d'un acte volontaire de la conscience, jugement et intime conviction dont l'effet est de modifier les perceptions. Ceci induit des phénomènes complexes de résistance culturelle à l'intrusion de l'autre, obstacle à l'apprentissage qui ne se lève qu'en faisant du plurilinguisme une première étape et un cadre facilitant dont le bilinguisme peut apparaître comme une spécialisation. La démarche d'auto-socio-construction y est vue comme mise en forme et mise en acte d'une dynamique anthropologique, un type de signe qui, par son caractère parfaitement équilibré, peut constituer une stratégie pédagogique et, au-delà, un analyseur des stratégies pédagogiques en général et de leur valeur émancipatrice.

  • Titre traduit

    Decyphering the invisible in foreign language learning signs : a pedagogy of equal intellectual abilities


  • Résumé

    A semiotic analysis of a foreign language teaching practise grounded on the concept of "auto-socio-construction" but reinterpreting it. The point is to reintroduce the anthropological dimensions of speech and of language into our conception of linguistic knowledge. The peircian triad makes this possible. Learning a foreign language is an adventure of subjectivity, intersubjectivity, an interaction of systems, and an acquisition of normativity, relevant to systemic and to institutional analysis. As a strategy of development, foreign language pedagogy asks for a theory of the inscription of each subject in the process of collective thinking and in its permanently renegotiated forms. Linguistic knowledge is necessarily diachronic. It is defined as a system of developing habits, that the teaching situations aim at modifying. It is prototypic, i. E. Categorizing; the effect of a voluntary act of consciousness, a judgement and intimate belief the effect of which is to modify perceptions. This induces complex phenomena of cultural resistance to the intrusion of the other, an obstacle to learning which is only overcome in dealing with plurilingualism as first step and facilitating environment, making bilingualism appear as a specialization of it. The auto-socio-construction workshop is here seen to embody and enact an anthropological dynamics; a type of sign which, with its perfectly balanced character, gives shape to a particular teaching strategy and, beyond, affords an analyser of teaching strategies in general and their emancipating value.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (599 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 571-581. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2006 COR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.