De l'applicabilité du système national d'innovation dans les pays moins avancés : une présentation du système national de construction de compétences au cas du Sénégal

par Vanessa Casadella

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Mohamed Benlahcen Tlemçani.

Soutenue en 2006

à Perpignan .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'apporter une contribution nouvelle à l'approche SNI dans les Pays les Moins Avancés (PMA). La notion de SNI est couramment utilisée afin de mettre en exergue les réseaux d'institutions dont les interactions initient et diffusent les nouvelles technologies. . Or, cette notion, aussi flexible soit-elle, n'est pas seulement liée au développement de technologies nouvelles mais se construit également sous le socle de l'économie d'apprentissage, autre axe théorique pertinent. Dès lors, à la lumière des sociétés d'apprentissage subsahariennes, le SNI doit s'ériger sur de nouvelles considérations et notamment sur le triptyque suivant : culture d'apprentissage, opportunités d'apprentissage et développement économique via l'apprentissage. En ce sens, pour ne pas rendre inconsistante sa terminologie, il revêt l'appellation de Système National de Construction de Compétences (SNCC). La construction systémique de compétences comprend l'utilisation des connaissances et sa diffusion au sein d'un développement économique durable. Sur un plan empirique, il se décline en 6 sous-variables : efforts d'apprentissage, culture d'apprentissage, garanties à l'effort d'apprentissage, liens d'apprentissage, réadaptation locale des connaissances et développement social et politique. Dans le cas du Sénégal, reconnu PMA depuis 2000, l'existences du SNCC est réelle mais se trouve compromise par de larges difficultés intrinsèques. Dès lors, parle-t-on d' "ambivalence" du SNCC sénégalais : des efforts d'apprentissage se réalisent tout en étant limités par de faibles opportunités d'apprentissage et une maigre perspective de développement économique

  • Titre traduit

    On the applicability of national innovation system in less developed countries : a NIS' presentation in Senegal


  • Résumé

    The thesis aims at bringing a new contribution to the NIS approach in the Less Developed Countries (LDC). The NIS notion is usually used in order to valorize an network of institutions whose activities initiate and diffuse new technologies. But this large and flexible notion is not only connected to the development of new technologies but has another theoretical foundation: learning economy, and other pertinent theoretical base. Consequently, in the light of sub-Saharan learning societies, the SNI must be built on new basis, among which the present triptych : learning culture, learning opportunities, and economic through learning. In order to avoid inconsistent terminology, it bears the National System of Building Competence's appellation (NSBC). The systemic competence building is made up of use of learning and learning diffusion in the context of a long lasting economic development. In an empirical sense, its consists of six variables : learning efforts, learning culture, guarantee of learning efforts, linkages of learning, local reinvention of knowledge, social and politic development. . In Senegal considered as a LDC since 2000, the NSBC is present but compromised by large intrinsic difficulties. Its NSCC is ambivalent because although identified, learning efforts are limited by poor learning opportunities and thin economic development perspectives

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (387 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 365-384

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2006 CAS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.