Pour une poétique de la création fantastique dans les contes et nouvelles de Théophile Gautier : arcanes féminins de l’écriture

par Marie Fournou

Thèse de doctorat en Littérature française du XIXe siècle

Sous la direction de Aline Mura-Brunel.

Soutenue en 2006

à Pau .


  • Résumé

    Dans les contes et nouvelles fantastiques de Théophile Gautier, la féminité, sublime et ineffable, insaisissable et mystérieuse, ordonne et interroge, par ses apparitions et disparitions, par ses convulsions poétiques, la fiction et l’écriture. Entre héritage et modernité, infiniment présente et absolument absente, elle éprouve la représentation artistique et se fait le point de rosée où l’œuvre fantastique, véritablement, se crée. Explorant les médiums artistiques contemporains dans une dynamique paradoxale, où sont donnés, dans leurs représentations mêmes, leur effacement et leur dépassement, l’écriture surgit de cette poétique féminine, dans un dire impossible et pourtant là. Ainsi la poétique de l’œuvre fantastique de Gautier entérine la fêlure et le manque, afin de faire de la femme et de sa représentation, l’indicible, si ce n’est l’indécidable, tension motrice de l’écriture. Sondant le langage jusqu’au silence, elle compose alors avec cette impossibilité et cette incomplétude essentielles ; substances créatrices qui la conduisent parfois aux confins d’une modernité, encore voilée mais latente.

  • Titre traduit

    Towards a poetics of fantastic creation in the tales and short stories by Théophile Gautier : feminine arcans of writing


  • Résumé

    In Théophile Gautier’s fantastic tales and short stories, femininity, sublime and indescribable, mysterious and unfathomable, orders and questions fiction and writing through its poetical convulsions, its appearances and disappearances. Hovering somewhere between inheritance and modernity, infinitely pervasive and altogether missing at the same time, femininity is somehow the touchstone of artistic representation and becomes the source out of which the fantastic work truly springs into life. By exploring contemporary artistic media along paradoxical guidelines within the representations of which erasure and transcendence are already encoded, the writing stems from that feminine poetics, in an impossible – yet vividly present – utterance. Thus, the poetics of Gautier’s fantastic work subsumes the split and the lack so as to turn both woman and her representation into the unspeakable – perhaps even undecidable – ongoing motion of the writing process. Probing language until its very limit, silence, Gautier’s poetics therefore integrates this fundamental impossibility and incompleteness – the nourishing substance that sometimes takes it to the borderline of a modernity which is concealed but is definitely underlying in his work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (468 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 442-460. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1123+1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.