Lanza del Vasto : une poétique du temps

par Yaël Comet

Thèse de doctorat en Littérature française du XXème siècle

Sous la direction de Pascale Alexandre-Bergues.

Soutenue en 2006

à Pau .


  • Résumé

    Lanza del Vasto (1901-1981) est généralement connu pour son engagement social et spirituel marqué par la non-violence gandhienne, mais il a développé tout au long de sa vie une œuvre poétique aux multiples facettes. La problématique du temps fournit une clé pour pénétrer dans cet univers lumineux et exigeant. La première partie de ce travail étudie les rapports entre le temps en fuite et l’écriture. Le poète oscille entre la fascination et la révolte face l’écoulement du temps ; son écriture devient le théâtre d’une lutte entre la fugacité et la durée. La partie suivante traite du temps linéaire et du temps cyclique, deux modes de représentation du temps qui éclairent le dimension religieuse et mythique des recueils. Le poète tente de réconcilier la conception chrétienne de l’histoire et le retour cyclique qui fonde le rythme poétique. La dernière partie s’attache à la relation étroite qui unit le présent et l’éternité ; selon Lanza del Vasto, la poésie a une portée ontologique, elle peut exprimer et même faire surgir le mystère de la présence absolue. L’écriture de Lanza del Vasto s’inscrit donc, malgré son aspect « antimoderne » , dans la réflexion poétique contemporaine, car il manifeste, à travers ses diverses approches du temps, une préoccupation constante : la quête d’une façon d’être caractérisée par l’intensité de la présence. Cette écriture, à la frontière de l’éternel et de l’instant, dévoile une poétique du temps, qui cherche à dire et dépasser la temporalité humaine.


  • Résumé

    Lanza del Vasto (1901-1981) is generally known for his social and spiritual commitment influenced by Gandhi’s non-violence, still he developed throughout his life a poetical work with multiple facets. The problematics of time provides a key to penetrate his poetical world, luminous and demanding. The links between time passing and the act of writing is studied in the first part of this work. The poet wavers between fascination and revolt when confronted with the fleeting of time; his writing becomes the stage of a struggle between transience and duration. In the next part, linear times as opposed to cyclical time is dealt with, two ways of time’s representation which shed light on the religious and mythical dimension of his poems. The poet attempts to reconciliate the Christian conception of History with the cyclical return which is the basis of rhythm in poetry. In the last part, the close bind between present time and eternity is examined. According to Lanza del Vasto, poetry has an ontological scope, it can express and even bring out the mystery of absolute presence. Thus, in spite of its “antimodern” aspect, Lanza del Vasto’s writing is part and parcel of the contemporary poetical reflexion, for its shows through its diverse approaches a constant concern: the quest of a way of being caracterised by the presence’s intensity. His writing, on the brink of eternity and instantness, reveals a poetics of time which tries to express and go beyond human temporality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (586 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.558-578. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.