Changement de langue à l'adolescence : étude d'une population de jeunes Libanais bilingues

par Layla Tarazi-Sahab

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie Rose Moro.

Soutenue en 2006

à Paris 13 .


  • Résumé

    Par une méthode complémentariste alliant les théories sociolinguistique, psychosociale, psychodynamique et psychanalytique, nous tentons une approche compréhensive de cet objet complexe. Ce travail problématise l’intrication du processus de séparation psychique nécessaire à l’adolescence avec le phénomène social des différents usages du bilinguisme par les jeunes. 1-Un questionnaire est proposé à 294 sujets Libanais, constituant la population de notre enquête exploratoire. Il valide l’existence de ce phénomène et saisit certaines de ses caractéristiques. 2-Six entretiens approfondis permettent une approche qualitative de notre objet, recoupant les questions de langues et de langage avec celles de relations familiales, d’émotions, de conflits, de puberté et révèlent la place de la langue en tant que marqueur identitaire. 3-Une analyse transversale de 15 entretiens montre la place du changement de langue dans la stratégie discursive des bilingues. Apparaissent les fonctions du code switch psychoaffectives, interindividuelles et intrapsychiques. 4-Une situation clinique montre l’importance de l’écoute des émergences du changement de langue en tant qu’indicateur de transformations sous-jacentes à l’adolescence.

  • Titre traduit

    Language switching in adolescence : Study of a Lebanese population of young bilinguals


  • Résumé

    We study a complex object: the language switching in adolescence, using a complementary approach allying sociolinguistic, psychoanalytical and ethno-psychoanalytical theories. This study links the necessary psychological separation with the social uses of bilingualism. 1- A questionnaire is proposed to 294 Lebanese students in a French speaking school who constitute the population of our study. It validates the existence of this phenomenon and describes its characteristics. 2-A second phase of the study is constituted by research interviews and establish a relation between the quality of the language and the family, the emotions, the conflicts, the puberty; they prove language to be an identity marker. We develop six of them in a longitudinal approach. 3-A transversal analysis of the others reveals the place of code switching in the discursive strategy of the bilinguals and the forms that they give to their mixing. The psycho-affective interactive aims and psychological functions appears (language as a pare-exciter, a defence, a skin, a transitional apparatus). 4-A clinical approach shows that listening to code switching in a bilingual therapy gives important indications of what’s going beneath.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (312 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 295-302

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2006 070
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.