L' intercommunalité francilienne : le cas nord parisien

par Boris Lebeau

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Solange Montagné-Villette.

Soutenue en 2006

à Paris 13 .


  • Résumé

    Dix ans d’un développement sans précédant de l’intercommunalité à fiscalité propre en Ile-de-France nous interpellent à présent sur la capacité de ce nouveau maillage institutionnel à rationaliser la gestion de la métropole parisienne. Subordonnée aux logiques politiques des élus chargés de sa mise en œuvre et concurrencée par les acteurs institutionnels plus classiques, l’intercommunalité peine pourtant à s’imposer comme cadre pertinent de l’action publique. Loin de se limiter à un état des lieux des désordres de la gouvernance francilienne, cette thèse insiste également sur un problème fondamental aux yeux du géographe ; celui de la possibilité ou non de se doter d’un découpage administratif cohérent et parfaitement efficient dans une agglomération de 9. 6 millions d’habitants. En s’appuyant sur les concepts de la géographie (ceux de territoire, de limite, de continuité/discontinuité) mais aussi en analysant de manière précise les aspects politiques, économiques, sociaux et territoriaux de l’intercommunalité, ce travail insiste sur le caractère mouvant des différents territoires de la ville. L’approche géographique suggère donc que la mise en adéquation des territoires fonctionnels et des territoires institutionnels ne peut être que partielle et que, au-delà de l’intercommunalité, il conviendrait sans doute de repenser certains paradigmes du développement local.

  • Titre traduit

    Intercommunality in the north of Paris metropolitan area


  • Résumé

    After ten years of an unprecedented development of intercommunlity with is own tax system in Ile-de-France, a question is raised, i. E. The ability of that new institutional network to make the management of the metropolitan area more rational. Subordinated to the political decisions of the elected representatives in charge of its implementation and competing with the more standard institutional players, intercommunality struggles to assert itself as a relevant frame public policy. Far from confining itself to an inventory of the shortcomings of governance in Ile-de-France, this thesis also insists on a core problem facing a geographer: is it possible or not to provide a system of administrative division both coherent and efficient in a metropolitan area of such a large dimension? We will both use geographical concepts (of territory, boundary, discontinuity) and minutely analyse the political, economic, social and territorial aspects of intercommunality in order to emphasize that the different territories of the city are always changing. The geographical point of view therefore suggests that functional and institutional territories can only be partially consistent with each other and that beyond intercommunality some paradigms of urban development probably have to be rethought.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (361 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 333-347

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2006 055

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2531
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.