Phénotype nicotinique des souris dépourvues du transporteur de la dopamine ou de la protéine STOP : modèles d'étude de symptômes psychiatriques

par Stéphanie Weiss

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Marie-Pascale Martres.


  • Résumé

    La grande prévalence de fumeurs chez les patients souffrant d'hyperactivité avec trouble de l'attention (ADHD) et les schizophrènes suggère que cet abus de tabac constitue une forme d'auto-médication. Le but de ma thèse fut de caractériser le phénotype nicotinique de deux modèles animaux présentant des phénotypes associés à certains symptômes de la schizophrénie et/ou de l'ADHD : les souris invalidées pour le gène du transporteur de la dopamine (DAT KO) et les souris invalidées pour le gène de la protéine STOP (Stable Tubule Only Polypeptide ; STOP KO). Mon travail a notamment montré une hypersensibilité des souris DAT KO à l'effet locomoteur calmant de la nicotine, un rôle pro-cognitif de la nicotine et/ou d'agonistes nicotiniques α7 sur les déficits d'apprentissages des souris DAT KO et STOP KO et une absence de tolérance à ces effets chez les souris DAT KO. L'utilisation d'agonistes nicotiniques pourrait réduire les risques liés au fort tabagisme des patients ADHD et schizophrènes.

  • Titre traduit

    Nicotinic phenotype of mice lacking the dopamine transporter or the STOP protein : animal models for psychiatric symptoms


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Increased tobacco intake in schizophrenic and ADHD (Attention Deficit Hyperactivity Disorder) patients may represent a form of self-medication. The aim of my thesis was to characterize the nicotinic phenotype of two mouse lines showing phenotypes relevant to schizophrenia and/or ADHD : mice lacking the dopamine transporter (DAT) gene (DAT KO) and mice lacking the STOP protein gene (Stable Tubule Only Polypeptide, STOP KO). My work notably showed that DAT KO mice exhibited hypersensitivity to the locomotor calming effect of nicotine, that nicottine and α7 nicotinic receptor agonists greatly reduced cognitive learning deficits of DAT KO and STOP KO mice. Very interestingly, chronic nicotine treatment did not elicit tolerance towards the locomotor calming and the pro-cognitive effects of nicotine in DAT KO mice. The use of nicotinic therapeutic agents could reduce the risks of tobacco dependence incurred by ADHD and shcizophrenic patients.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 191-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.