Les multiples rôles de l’ubiquitylation dans la régulation du métabolisme des composés soufrés chez la levure

par Alexandra Menant

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Génétique

Sous la direction de Dominique Thomas.


  • Résumé

    Chez Saccharomyces cerevisae, le facteur transcriptionnel Met4 active l’expression des gènes MET impliqués dans la voie de biosynthèse des acides soufrés. Cet activateur est régulé par ubiquitylation selon deux mécanismes distincts en fonction des conditions environnementales. En réponse à de fortes concentrations de méthionine, l’ubiquitylation de Met4 conduit à sa reconnaissance et à sa dégradation par le protéasome 26S. En revanche, lorsque les cellules sont cultivées en milieu riche, Met4 ubiquitylée est stable mais est incapable de se fixer sur les promoteurs de gènes MET. Récemment, il a été montré que l’ubiquitylation de Met4 est régulée par d’autres facteurs environnementaux tel le cadmium ou l’acétadéhyde. Tout d’abord, nous avons montré que la cystéine constitue le signal proximal induisant l’ubiquitylation et la dégradation de Met4. De plus, la dégradation du facteur Met4 requiert sa localisation nucléaire ainsi que la présence d’un protéasome fonctionnel. Nous avons aussi démontré que de fortes concentrations extracellulaires de méthionine induisent l’ubiquitylation et la dégradation de Met4 indépendamment de son mode de recrutement à l’ADN. Nous avons mis en évidence l’existence de sept perméases assurant le transport de la méthionine dont l’activité est régulée par des évènements moléculaires impliquant l’ubiquitylation. En présence d’une forte concentration de méthionine, l’expression des gènes MUP1 , MUP3 et AGP3 est réprimée en raison de la dégradation de Met4 induite par ubiquitylation et catalysée par le complexe SCF indice Met30. La répression transcriptionnelle s’accompagne, au moins pour Mup1, de la dégradation vacuolaire des transporteurs préexistants à la membrane plasmique et fait intervenir l’ubiquitine ligaser Rsp5. Dans ces conditions de croissance, l’expression des gènes AGP1, BAP2, BAP3 et GNP1 est induite par les facteurs Stp1 et Stp2 dont l’activation nécessite les complexes ubiquitine ligases SCF indice Met30 et SCF indice Car3. Ainsi, nous avons révélé un nouveau rôle du complexe SCF indice Met30 qui restreint l’activité du facteur Stp en inhibant son adressage nucléaire lorsque les cellules sont cultivées en absence de méthionine. Par ailleurs, nous avons montré que des mutations inactivant le système SPS senseur d’acides aminés, induit un recrutement des formes ubiquitylées de Met4 à l’ADN ce qui conduit à une activation constitutive de l’expression des gènes MET lorsque les cellules sont cultivées en milieu riche. Cette étude a révélé que les perméases à la méthionine, localisées dans la membrane plasmique, sont impliquées dans le contrôle du recrutement des formes ubiquitylées de Met4 à l’ADN.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (208 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-208

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2006)349
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.