Recherche de bosons de Higgs supersymétriques au Tevatron dans l'expérience D0

par Marine Michaut

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Pierre Lutz.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une recherche des bosons de Higgs neutres de l'extension supersymétrique minimale du modèle standard est effectuée dans les canaux à trois ou quatre jets, p antip -> Phi(-> b antib) b(antib) avec Phi = h, H ou A. Pour se faire, les données enregistrées dans le détecteur D0 auprès du Tevatron entre 2002 et 2006 pour des énergies dans le centre de masse de 1. 96 TeV sont analysées\Une attention particulière est portée sur le déclenchement (optimisation et calcul d'efficacités), ainsi que sur la méthode d'analyse. Des méthodes sont mises au point pour réaliser l'analyse en minimisant l'utilisation des simulations. L'analyse des données, effectuée avec 0. 9 fb-1, n'a pas permis de mettre en évidence un excès révélant la présence d'un signal. Cela conduit à contraindre l'espace des paramètres de l'extension supersymérique minimale du modèle standard. Les limites suivantes à 95 % de niveau de confiance sont établies : tan beta > 46-121 pour m_Phi = 100-170 GeV.

  • Titre traduit

    Search for neutral supersymetric Higgs bosons with the D0 detector at hadronic collider Tevatron


  • Résumé

    A search for the neutral Higgs bosons of the minimal supersymmetric extension of the standard model is performed in the three or four jets channels, p antip -> Phi(-> b antib) b(antib) witth Phi = h, H or A. For this purpose, the data collected with the D0 detector from 2002 to 2006 at hadronic collider Tevatron with a center of mass energy of 1. 96~TeV are analyzed. A complete study of the triggering is first done. The triggering conditions are optimized in order to keep the more signal fraction possible. Furthermore, a method is developped to predict the triggering efficiencies on our signal and backgrounds using only the data. Then an analysis method that allows to predict our background without the help of simulations is studied. No excess of events is observed in the data sample analyzed, corresponding to an integrated luminosity of 0. 9 fb-1, so limits are set in the minimal supersymmetric extension of the standard model. At 95 % CL, the following limits are found : tan beta > 46-121 for m_Phi = 100-170 GeV.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2006)208
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.