Formalisation logique de préférences qualitatives pour la sélection de la réaction d'un agent rationnel dialoguant

par Gautier Meyer

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Paul Sansonnet.


  • Résumé

    La formalisation des principes de rationalité dans la plupart des modèles d'agent permet rarement de spécifier complètement les réactions du système. C'est pourquoi nous considérons dans cette thèse l'introduction d'une phase de décision explicite au sein de ces modèles. Plus précisément, nous proposons une nouvelle façon de représenter les informations sur la désirabilité des alternatives nécessaires à cette phase : les préférences. Cette dernière est formalisée en logique des prédicats du premier ordre sur des concepts uniquement qualitatifs. Afin d'autoriser une spécification naturelle et intuitive des préférences, nous supposons que les informations initiales sont des comparaisons qui vérifient les propriétés d'expansion, de transitivité, et de Ceteris Paribus, qui sont spécifiées par points de vue éventuellement contradictoires, et telles que deux propriétés quelconques sont jugées indifférentes par défaut. Afin de départager un grand nombre d'alternatives et en particulier pour dépasser une limite de l'hypothèse Ceteris Paribus, nous proposons d'étendre ces informations via une phase dite d'extension en considérant chaque préférence (dite primitive) comme un argument pour départager les alternatives. Afin de gérer les contradictions entre points de vue, nous formalisons l'introduction d'une étape dite d'agrégation. Cette dernière permet, via un mécanisme d'élection, de générer une unique préférence globale. Enfin, nous proposons une voie pour intégrer notre travail au modèle logique d'agent rationnel proposée par Sadek ainsi qu'une manière pour utiliser nos préférences conjointement avec d'autres types d'informations sur la désirabilité.

  • Titre traduit

    Logical formalisation of qualitative preferences for the reaction selection of a dialogic rational agent


  • Résumé

    The formalisation of the rational principles in most agent models seldom allows specifying completely the system reactions. That is why, in this thesis we consider the introduction of an explicit decision phase in those models. More precisely, we propose a new way to represent the information about the alternatives' desirability which are needed by this phase: the preferences. This way is formalised in first order predicate logic with just qualitative concepts. In order for preferences to be specified intuitively, we suppose that the initial data are comparisons that verify the properties of expansion, of transitivity, and of Ceteris Paribus, that are specified by points of view which may be contradictory, and such that two properties are judged indifferent by default. In order to compare of a large number of alternatives and in particular to pass a limit of the Ceteris Paribus hypothesis, we propose to extend those information with an extension phase by considering each preference as an argument for choosing an alternative. In order to handle contradictions between points of view, we formalise the introduction of an aggregation stage. This stage generates, with an election technique, a unique global preference. Lastly, we propose a way to integrate our work into the logical model of rational agent proposed by Sadek and also a way to use our preferences with other kind of desirability information.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 165-177

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2006)119
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.