Effets de l'âge et de la pratique physique sur les capacités d'apprentissage moteur : ou comment la problématique du vieillissement amène à reconsidérer l'influence de l'aptitude dans la performance

par Alexandra Perrot

Thèse de doctorat en Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain

Sous la direction de Jean Bertsch et de Paul Fontayne.

Soutenue en 2006

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'étude de l'apprentissage à partir des aptitudes a révélé qu'il s'agissait d'un phénomène très complexe et discontinu, rythmé par différentes étapes sollicitant successivement des déterminants individuels de nature différentes (e. G. , Ackerman, 1988). Cependant, cette branche de la psychologie différentielle ne s'est que très rarement penchée sur les problématiques du vieillissement alors que les avancées pourraient s'avérer importantes. En effet, la capacité d'acquérir de nouveaux comportements, notamment ceux de nature motrice, est indispensable au maintien d'un style de vie autonome chez les personnes âgées. De plus, un large consensus se dégage à propos du caractère fortement hétérogène du vieillissement annonçant que plusieurs facteurs individuels, tels que l'activité physique moduleraient ses effets. Dès lors, le présent travail vise à investiguer l'apport du concept d'aptitude pour rendre compte des fortes différences inter-individuelles liées à l'âge et à l'activité physique sur les mécanismes gouvernant une nouvelle acquisition motrice. Des sujets jeunes et âgés, actifs et inactifs, ont alors été testés sur leur niveau d'aptitudes (cognitives, perceptives et psychomotrices) puis sur leurs capacités à acquérir une tâche de jonglage à trois balles (12 séances de 20 minutes). Les résultats révèlent que l'étude des aptitudes autorise plusieurs avancées théoriques quant à l'intervention de l'âge et de l'activité physique sur les capacités d'apprentissage moteur. Tout d'abord, la configuration des aptitudes permet de rendre compte des effets du vieillissement sur les différentes étapes gouvernant une nouvelle acquisition motrice, avec notamment le constat d'une intervention permanente des aptitudes cognitives chez les aînés. Ensuite, l'observation des effets de l'activité physique sur le niveau d'aptitudes permet de privilégier certaines hypothèses relatives à la nature de l'intervention de l'activité physique sur le processus de vieillissement.

  • Titre traduit

    Age and physical activity effects on new motor learning : ability-performance relationship faced with the aging problematic


  • Résumé

    The study of the learning process from abilities revealed that it is a very complex and discontinued phenomenon, composed of various stages successively solliciting different types of individual determinants (e. G. , Ackerman, 1988). However, this branch of differential psychology has only rarely studied the problems of aging although it could lead to an important breakthrough. As a matter of fact, the ability to gain new behaviour, including motor skills is key to maintaining an autonomous lifestyle for old people. Moreover, a large consensus appears about the highly varied character of aging, stating that several individual factors, such as physical activity would diminish its effects. As a result, the current study focuses on investigating the concept of ability to show the wide differences between individuals according to age and physical activity on the mecanisms required to acquire a new motor skill. We have tested young as well as old subjects, active and non-active on the extent of their ability (cognitive, perceptive and psychomotor), and then on their ability to acquire a three-balls juggling task (12 sessions of 20 minutes each). The results reveal that the study of abilities allows several theoretical advances regarding the involvement of age and physical activity in the ability to learn new motor skills. First of all, the configuration of abilities enables us to present the effects of aging in the different stages involved when acquiring a new motor skill, and for example, amongst the elders, we observed the constant involvement of cognitive abilities. Moreover, we have also observed the effects of physical activity on ability level which allows us to put forward a few theories about the part played by physical activity on the aging process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 259 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 212-241

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2006)67
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.